Vidéos Argent/Bourse
Mark Zuckerberg a reçu mercredi une quinzaine de personnalités et dirigeants conservateurs à Menlo Park, au siège de Facebook. Cette réunion à huit clos avait pour but de dissiper les inquiétudes de ces derniers quant au fonctionnement du réseau social en vue de la prochaine présidentielle. La semaine dernière, le groupe a en effet été accusé de parti pris politique par le site d'informations "Gizmodo". Dans un témoignage, un ancien salarié aurait remis en cause la fonction "trending topics", qui fait remonter sur le mur des utilisateurs du réseau social les contenus les plus populaires chez ces derniers. - Avec: Jean-Bernard Cadier, correspondant BFM Business à New York. - Tech & Co, du jeudi 19 mai 2016, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno est revenu sur la mobilisation contre la réforme du code du Travail d'hier. Elle a en effet marqué le début d'une contestation qui pourrait durer. L'avant-projet de loi El Khomri, largement rejeté par la gauche et les syndicats, est défendu par la droite et le patronat. Le choc n'est pas celui des réformistes avec les conservateurs, mais plutôt celui de François Hollande avec son propre électorat. Il fait actuellement face au même blocage qu'avec la déchéance de nationalité et la révision constitutionnelle. Bien que le président de la République semble tourner le dos à la valeur de la gauche, en réalité, c'est celle-ci qui lui tourne le dos. - Bourdin Direct, du jeudi 10 mars 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Les Britanniques sont appelés à voter aujourd'hui pour élire leurs 650 députés. Et ces derniers choisiront à leur tour le chef du gouvernement.
Vidéos A la une
La campagne pour les législatives est officiellement ouverte en Grande-Bretagne. Le Premier ministre David Cameron s'est rendu au palais de Buckingham pour une audience auprès d'Elizabeth II. L'usage veut que le Premier ministre remette au souverain la démission de son gouvernement à une date de son choix avant de dissoudre le parlement et convoquer une élection. Les Britanniques sont appelés aux urnes le 7 mai prochain afin de reconduire ou non David Cameron qui dirige depuis 5 ans une coalition entre les conservateurs et les libéraux-démocrates. Les derniers sondages donnent sa coalition au coude à coude avec son opposant travailliste. Les partis ont cinq semaines pour se départager.
Publicité