©Getty

Le radar de vitesse embarqué

Ce type de radar peut être utlisé par la police ou la gendarmerie. Positionné dans un véhicule des forces de l'ordre au bord de la route, les radars de vitesse embarqués détectent et enregistrent les excès de vitesse au même titre que les radars automatiques. Comme pour ces derniers, il existe une marge de verbalisation. Ainsi, les excès de vitesse minimes ne sont pas verbalisés.

Cependant, ces radars ne sont pas signalés sur la route et peuvent verbaliser sur toutes les routes en s'adaptant aux circonstances, comme des travaux effectués sur la chaussée ou encore un trafic perturbé. C'est une nouvelle fois les préfets de département qui choisissent les lieux où déployer les radars embarqués en accord avec les forces de l'ordre. Au 1er août 2015, 569 radars de vitesse embarqués étaient en service sur le territoire français. 

Publicité