Vidéos à la une
Cette fois, l'arrivée de Barack Obama à Ryad ne sera pas retransmise en direct à la télévision nationale, comme ce fut le cas il y a un peu plus d'un an. Il faut dire que l'Arabie saoudite n'a pas vraiment digéré certaines décisions de Washington ces dernières années, qu'il s'agisse du refus américain d'intervenir en Syrie contre le régime de Bachar el-Assad, ou de la main tendue à l'Iran, le grand rival chiite, et son point d'orgue : les négociations sur le nucléaire iranien. Barack Obama doit participer ce jeudi à un sommet à un sommet avec les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Les monarchies attendent un renforcement de l'aide militaire américaine mais aussi un coup de pouce sur le front de la cyber-sécurité. Certaines craignent notamment que Téhéran apporte un soutien aux dissidents dans leur pays. Avec AFP
Publicité