Vidéos Alaune
François Hollande s'est exprimé depuis le Congrès des maires de France, mercredi. À la suite des attentats qui ont ensanglanté Paris vendredi 13 novembre, le président a de nouveau usé d'un vocabulaire guerrier. "C'est le pays tout entier qui a été attaqué, en raison de ce qu'il représente", a-t-il déclaré. "Ce qu'ont voulu viser les terroristes, c'est l'idée même de la France, ce qu'elle représente, ce qu'elle est au travers des générations successives, de la liberté qu'elle proclame, des droits universels qu'elle défend. Voilà ce qui a été attaqué dans la nuit du 13 novembre" a déclaré le chef de l'État. Il a conclu son discours en affirmant que face au terrorisme, il n'y a "plus de clivage partisan qui tienne".
Publicité