Vidéos A la une
Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière, est revenu sur l'ouverture de la conférence sociale et sur la politique menée par le gouvernement. "Le Premier ministre a tendance à considérer que si on n'est pas d'accord avec lui, on fait de l'immobilisme", a déploré le secrétaire général de FO . Le leader syndical a confirmé vouloir des réformes "mais tout dépend du contenu de la réforme". Pour lui, Manuel Valls répond dans son discours "de manière autoritaire, il confirme bien que sur le plan social, quand on fait du libéralisme économique, on fait de l'autoritarisme social".
Vidéos A la une
François Hollande a prononcé un discours suite à la quatrième conférence sociale. Le Président de la République a dénoncé l'absence de certains syndicats comme la CGT. Une conférence très critiquée, notamment sur l'absence de projets sur la réforme du travail.
Vidéos A la une
Renaud Pila était l'invité de LCI, suite au discours de François Hollande, le Président de la République pour la quatrième conférence sociale. "Tant qu'il n'y a pas de résultats sur le chômage, ça tourne à vide".
Vidéos A la une
François Hollande est revenu sur les incidents à Air France lors de son discours à l'occasion de la quatrième conférence sociale. "Moi, je crois au rôle des organisations représentatives. Je crois à la nécessité d'avoir des acteurs responsables qui s'engagent. Je crois au dialogue social et je n'accepterai jamais que des violences inexcusables qui ont été commises à Air France puissent être l'occasion de s'en prendre au syndicalisme dans son ensemble", a déclaré le président.
Vidéos Argent/Bourse
Au sommaire: La troisième conférence sociale ouvre ses portes lundi 19 octobre sur fond de tensions. Air France envisagerait de supprimer 2900 postes. La CGT et Force ouvrière ont rejeté les propositions du Medef, visant à redresser les finances des retraites complémentaires des salariés... Avec: Romaric Godin, rédacteur en chef adjoint au service économique de La Tribune. Et Jean-Marc Sylvestre, journaliste économique, éditorialiste sur le site Atlantico.fr. - 18h l'heure H, du vendredi 16 octobre 2015, présenté par Sophie Tusseau, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Véronique Jacquier reçoit Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, sénateur de Paris.
Vidéos A la une
Interview de Cédric Caubère, dirigeant de l'Union Départementale CGT, sur le manque de dialogue qui a poussé les syndicats à quitter la conférence sociale.
Vidéos A la une
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, répond aux questions de Ruth Elkrief sur les différents scandales qui touchent l'UMP, sur le retour en politique de Nicolas Sarkozy, sur la grève de la SNCM, et sur la troisième conférence sociale du quinquenat de François Hollande.
Vidéos A la une
Jean-Jacques Bourdin reçoit Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.
Vidéos A la une
La conférence s'est achevée mardi sur un bilan mitigé. Après le boycott de quatre syndicats, quelques chaises sont restées vides ce mardi autour de la table des discussions de la conférence sociale. Mais le gouvernement ne désarme pas et affiche sa volonté de réformer. Le récit de la journée.
Vidéos A la une
Plusieurs mesures financières seront mise en oeuvre par le gouvernement pour atteindre l'objectif des 500 000 apprentis. Parmi celles-ci, 200 000 euros seront débloqués et votés pour appuyer ce mouvement au parlement.
Vidéos A la une
François Hollande a ouvert la troisième conférence sociale du quinquennat et a défendu "la méthode" du dialogue social. Lors de son discours d'ouverture, François Hollande a longuement défendu la "méthode" du dialogue social alors que deux syndicats, FO et la CGT ont annoncé qu'ils boycotteraient la journée de demain. "Cette méthode n'a de sens que si les parties présentes vont jusqu'au bout de leurs engagements, il ne peut y avoir que des demandes unilatérales" a déclaré le chef de l'Etat à l'intention de ces deux syndicats. ) Mardi, c'est le Premier ministre qui clôture l'événement. Après deux jours de conférence sociale marquée par l'absence de plusieurs organisation syndicale, Manuel Valls a prononcé le discours de clôture. Il salue un " moment fort et utile (...) un accélérateur du dialogue social ( ...) utile aux Français, aux salariés ". Concernant l'absence de certains organisations ( FO, CGT, FSU) "qui ont voulu marquer par leur absence un geste de défiance et de distance à l'égard du gouvernement sans doute, du patronat certainement et en définitive à l'égard du dialogue social lui même. (...) Je regrette cette attitude, elle ne fait pas avancer les choses ... Je ne minimise pas ce geste mais je ne veux pas lui donner une portée excessive". Un refus prolongé serait "une posture incompréhensible". Il a ensuite fait l'apologie du dialogue : " la méthode, la voie privilégiée pour sortir des conflits... "La ligne du gouvernement ne varie pas, ne variera pas : fermeté sur les principes et incitation au dialogue avec ceux qui le veulent " Trois chantiers principaux : emploi, croissance et dialogue social. Manuel Valls qui a martelé le besoin de réforme du pays :"il n'y a rien de plus dramatique que l'immobilisme... L'immobilisme c'est le déclin." Il a annoncé 200 millions d'euros d'aides "votés la semaine prochaine" pour relancer l'apprentissage.
Vidéos A la une
Lors du discours de Manuel Valls pour la clôture de la conférence sociale, celui-ci a affirmé que François Hollande et lui-même assumaient cette volonté de réformer le pays. "Il faut sauter dans le train en mouvement du monde" conclut-il.
Vidéos A la une
Lors du discours du Premier Ministre pour la clôture de la conférence sociale, celui-ci a annoncé une baisse d'impôts sur le revenu pour les classes moyennes dans la loi des finances 2015.
Vidéos A la une
Malgré l'absence de certaines organisations lors de la conférence sociale, Manuel Valls rappelle que celle-ci est utile aux Français, aux salariés, aux entreprises, à l'intérêt général et au pays.
Vidéos A la une
Après la CGT et FO, c'est au tour de la FSU de boycotter la deuxième journée de la conférence sociale. Cette réunion qui avait l'ambition de devenir un modèle en matière de dialogue sociale a tourné au dialogue de sourds. Manuel Valls a déclaré qu'il "ne fallait pas accorder de portée excessive" à ces départs.
Politique
Ce matin, c'est le syndicat enseignant FSU qui a, à son tour, quitté la table des négociations de la conférence sociale. Le dialogue social est-il rompu ?
Vidéos A la une
Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, donne les raisons qui selon lui expliquent l'absence de la CGT et FO à la conférence sociale. Il parle d'un "très grave échec" pour le gouvernement et défend des syndicats qui "cherchent des moyens de se faire entendre".
Vidéos A la une
Après avoir claqué la porte de la conférence sociale, Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, s'est expliqué au micro de RMC ce mardi. Il dénonce un gouvernement acquis à la cause du patronat. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos A la une
Selon Rachida Dati, les conférences sociales "n'aboutissent à rien". L'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy parle d'un "gouvernement d'amateurs".
Vidéos A la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, était en duplex depuis la Conférence sociale pour BFM Story. La Confédération Générale du Travail (CGT) et Force Ouvrière (FO) ont décidé de boycotter la seconde journée de la conférence sociale avec notamment le discours de Manuel Valls et accusent le gouvernement de répondre aux désirs du patronat.
Vidéos A la une
Le lundi 7 juillet, le boycott de la conférence sociale de François Hollande par la CGT et la FO a été commenté par Eric Brunet, dans Direct Droite, sur BFMTV. Pour Eric Brunet: "... On se disait: cette conférence sociale va nous permettre de toucher du doigt la réalité du dialogue social. Les deux précédentes conférences sociales, on l'avait pas vu. C'était encore conceptuel, on n'avait pas vraiment vu le résultat sur le plan social de ces deux premières conférences sociales. Alors là, on se dit: ça y est, ça va venir et voilà que deux syndicats importants, FO et CGT, se carapatent". Direct de Gauche-Droite, la chronique politique quotidienne qui bouscule, d'Éric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français et de Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne.
Vidéos A la une
Retour sur le boycott de la conférence sociale de François Hollande par deux syndicats majeurs, la CGT et FO, avec Olivier Faure, député PS de Seine-et-Marne, et Yves Jégo, député de Seine-et-Marne et président par intérim de l'UDI.
Vidéos A la une
Alors que la première journée de la conférence sociale se déroulait au palais d'Iéna ce lundi, plusieurs "petits" patrons baptisés "les déplumés" se sont réunis pour réclamer des mesures rapides en faveur de l'emploi. Julien Leclercq, le fondateur de ce mouvement était l'invité de LCI.
Vidéos A la une
A l'issue de la première journée de la conférence sociale , Christophe Jakubyszyn, le chef du service politique de TF1 dresse un bilan de ce rendez-vous qui s'est déroulé dans un climat de tension.
Vidéos A la une
La 3e conférence sociale du quinquennat de François Hollande qui débutait ce lundi tourne au dialogue de sourds. Alors qu'elle devait réunir syndicats et patronat, Force Ouvrière et la CGT ont annoncé qu'elles allaient boycotter la suite des discussions.
Vidéos A la une
Jacques Séguéla, publicitaire et consultant chez Havas, et Jean-François Kahn, écrivain et auteur de "Marine Le Pen vous dit merci !" chez Plon. Retour sur le boycott de la conférence sociale de François Hollande par la CGT et la FO, sur les différents scandales qui touchent l'UMP, et sur un éventuel retour en politique de Nicolas Sarkozy.
Vidéos A la une
Patrick Devedjian, député UMP et président du Conseil général des Hauts-de-Seine, répond aux questions de Ruth Elkrief sur le boycott de la conférence sociale de François Hollande par la CGT et FO, sur le rapport d'enquête du déraillement de Brétigny, et sur les différents scandales qui touchent l'UMP et Nicolas Sarkozy.
Vidéos A la une
François Hollande a tenu son discours d'ouverture de la conférence sociale. Il a annoncé plusieurs mesures dont la formation de 500.000 apprentis chaque année. Le chef de l'État, veut lutter face au chômage. Il affirme que le pays est dans "un moment particulièrement grave, même si la crise est passée". Il souhaite que cette conférence aboutisse sur des réunions dès la rentrée prochaine.
Vidéos A la une
Dans son discours prononcé en ouverture de la conférence sociale, François Hollande Le chef de l'État a défendu sa méthode du "dialogue social" et rappelé qu'il ne "peut pas être une perpétuelle surenchère". "Cette méthode a ses exigences", a-t-il ajouté, estimant toutefois qu'"il faut laisser à chacun et à chacune la liberté de décider de participer ou non" à ces moments de dialogue entre "l'ensemble des acteurs, des forces vives de la nation".

Pages

Publicité