Vidéos A la une
Des " mesures exceptionnelles mais jamais des mesures d'exception ", voici ce qu'a annoncé Manuel Valls, pour tenter de répondre aux menaces terroristes. Elles concernent notamment : " la surveillance des détenus considérés comme radicalisés dans des quartiers spécifiques ", " un renforcement des moyens humains et matériels " pour le Renseignement français, le " lancement de la plateforme de surveillance des déplacements aériens des personnes suspectes d'activités criminelles (PNR). Par ailleurs, un des principaux décrets d'application de la loi antiterroriste de novembre 2014, qui met en place l'interdiction de sortie du territoire français des candidats au jihad vient enfin d'être publié. Récemment, le Parlement a voté deux lois anti-terroristes. La dernière date de novembre 2014 et elle instaure notamment une interdiction de sortie du territoire pour entraver les départs de Français candidats au djihad en Syrie et en Irak. Mais le double attentat qui a touché la France démontre cela ne suffit pas. Ce matin, à la demande de Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian et Christiane Taubira présentent des mesures pour améliorer les " dispositifs de renseignement, d'écoute, des renseignements pénitentiaires et de la mobilisation de la défense " Plus que jamais, la surveillance du web et des réseaux sociaux est à l'ordre du jour. Selon le procureur de Paris : " 1.280 français sont soit sur le départ pour l'Irak ou la Syrie, soit sur zone, soit sur le retour, soit sont déjà revenus sur le territoire français ". De son côté, l'Union européenne prépare des actions de lutte contre le terrorisme avec la Turquie et des pays arabes (Égypte, Yémen, Algérie, pays du Golfe), et a décidé une meilleure coordination en matière d'échange d'informations et de renseignement. Les 28 ont appelé le Parlement européen à relancer le travail sur le PNR. Comment lutter efficacement contre le terrorisme ? Des mesures plus restrictives peuvent-elles entraver les libertés publiques ? Jusqu'où peut-on surveiller internet ? Arnaud Ardoin en débat avec ses invités. Invités : Guillaume Larrivé, député UMP de l'Yonne Eduardo Rihan Cypel, député PS de Seine-et-Marne Secrétaire national du Parti socialiste chargé de la Défense Pierre Conesa, maître de conférences à Sciences Po Adrienne Charmet-Alix, directrice de campagne à la Quadrature du Net
Publicité