Vidéos à la une
Invitée jeudi sur BFMTV, la garde des Sceaux Christiane Taubira a condamné les débordements survenus à l'occasion de cette première journée de mobilisation des taxis contre le service UberPop. "Les violences d'une façon générale sont inadmissibles. Sur la voie publique, c'est inacceptable", a déclaré la ministre de la Justice. "Même quand on est dans son droit, si l'on cède à la violence, on se met en tort", a poursuivi Christiane Taubira. Par ailleurs, la garde des Sceaux a indiqué qu'il y a actuellement "à peu près 500 procédures qui concernent les chauffeurs" UberPop. Christiane Taubira a invité les tribunaux à "procéder à la confiscation du véhicule" de ces derniers "en cas de récidive".
Vidéos à la une
Invitée jeudi sur BFMTV, la garde des Sceaux Christiane Taubira a condamné les débordements survenus à l'occasion de cette première journée de mobilisation des taxis contre le service UberPop. "Les violences d'une façon générale sont inadmissibles. Sur la voie publique, c'est inacceptable", a déclaré la ministre de la Justice. "Même quand on est dans son droit, si l'on cède à la violence, on se met en tort", a poursuivi Christiane Taubira. Par ailleurs, la garde des Sceaux a indiqué qu'il y a actuellement "à peu près 500 procédures qui concernent les chauffeurs" UberPop. Christiane Taubira a invité les tribunaux à "procéder à la confiscation du véhicule" de ces derniers "en cas de récidive".
Vidéos à la une
Invité de BFMTV ce jeudi soir, le directeur général d'Uber France, Thibaud Simphal, a qualifié la loi Thévenoud "d'échec total". "Depuis un an, elle ne permet pas de créer de l'emploi, de transporter plus de passagers, de créer plus de licences de VTC. Elle ne permet pas des nouvelles formes innovantes de mobilité", a annoncé Thibaud Simphal. Selon ce dernier, "le secteur a besoin de se transformer radicalement". Le directeur général d'Uber France a par ailleurs déclaré que son entreprise allait "contester l'arrêté préfectoral parisien" pris par le préfet de police de Paris ce jeudi pour interdire le service UberPop dans la capitale. "UberPop peut continuer. Il y a eu cinq décisions de justice qui nous ont permis de continuer UberPop en France. A chaque fois que la justice a été saisie pour l'instant, elle nous a permis de continuer", a indiqué Thibaud Simphal.
Vidéos à la une
Trois associations de taxis ont décidé de se mobiliser pour dénoncer la concurrence déloyale. En cause, les VTC mais aussi et surtout l'application UberPOP. Ils se sont mobilisés à partir de cinq heures ce lundi matin et ont bloqué la circulation à Roissy, Orly ou encore sur le périphérique parisien. Le ministère de l'Intérieur a annoncé l'interdiction prochaine du service UberPOP.
Vidéos à la une
Réaction des commerçants essonniens suite à la décision du tribunal de commerce de Toulouse d’ordonner la fermeture d’un magasin cigarettes électroniques pour concurrence déloyale envers un...
Vidéos à la une
Le tribunal de commerce de Toulouse a rendu son verdict, la cigarette électronique est reconnue comme étant une concurrence déloyale pour les buralistes.
Vidéos à la une
Le gouvernement a dévoilé jeudi les mesures prévues pour réglementer l'activité des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), accusés de faire de la concurrence déloyale aux taxis. Une...
Publicité