Revue du web
Avec La Tribune
L’industriel français a injecté 12 millions d’euros dans une nouvelle usine largement automatisée en Bretagne pour fabriquer les compteurs électriques intelligents d’Enedis, la filiale d’EDF. But de la manœuvre : maîtriser les coûts et jouer la carte du « made in France » pour décrocher les prochains appels d’offres pour ces lucratifs boitiers.
Publicité