Vidéos à la une
La Cnccfp (Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques) a rejeté ce jeudi une partie des comptes de campagne du FN pour les départementales 2015. Le coût de certaines dépenses effectuées par le parti sont jugées "excessives" et des prestations auraient été surévaluées. Les 1.900 binômes présentés durant le scrutin départemental par la formation politique ont eu recours à un kit de campagne qui leur était facturé par Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen. Sur les 9,5 millions d'euros de remboursement réclamés par le Front national, seuls 8,3 millions seront finalement pris en charge par l'Etat.
Politique
Selon les informations de Mediapart, lors de sa dernière campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy aurait dépensé le double du plafond autorisé. Plus de détails. 
Présidentielles
Considéré par beaucoup comme l'OVNI de la présidentielle, Jacques Cheminade se démarque par des idées et des déclarations qui lui sont propres. Voici 10 choses que vous devez savoir sur lui… et son passé. 
Vidéos à la une
Patrick Maisonneuve, l'avocat du cofondateur de Bygmalion Guy Alvès, a affirmé sur BFMTV que "l'affaire Bygmalion est l'affaire des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy". "C'est le seul et même dossier", a-t-il déclaré. "On a fait prendre en charge par ce parti des frais de campagne qui incombaient à l'association de financement des candidats. On en est à un dépassement cumulé de près de 150%", a expliqué l'avocat, lançant que le montant du dépassement "est pratiquement de 30 millions d'euros".
Vidéos à la une
Avant Nicolas Sarkozy, plusieurs personnes ont été mises en examen dans l'affaire dite des comptes de campagne. Trois anciens responsables ont été mis en examen deux fois, en 2015 puis en janvier 2016: le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert, le trésorier, Philippe Briand et le conseiller juridique, Philippe Blanchetier. A l'UMP, l'ancienne directrice financière du parti Fabienne Liadzé et l'ancien directeur général Eric Cesari, qui signaient tous deux les bonds d'engagement de dépenses, sont eux aussi dans le viseur de la justice.
Vidéos à la une
Invité de Ruth Elkrief sur BFMTV mercredi, Me Thierry Herzog est revenu sur ses propos tenus sur Europe 1 ce mercredi que certains ont considéré comme une attaque contre Alain Juppé. L'avocat commentait la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy dans le financement illégal de la campagne de 2012 et ses possibles répercussions dans la course à l'Elysée de son client. "J'ai dit deux choses: vous êtes mis en examen, vous êtes présumé innocent, rien n'empêche, et rien n'empêcherait quelqu'un qui aurait une condamnation d'être candidat à la primaire", s'est expliqué l'avocat de Nicolas Sarkozy. Thierry Herzog a alors déclaré que ce n'était pas une pique qu'il envoyait à Alain Juppé, le maire de Bordeaux ayant mercredi soir "envoyé un tweet amical, en rappelant lui-même la présomption d'innocence".
Vidéos à la une
"C'est difficile pour Nicolas Sarkozy d'être à la fois sur un registre politique et sur un registre judiciaire", a affirmé Thierry Solère à BFMTV, réagissant à la mise en examen de l'ancien président de la République. "Je considère que tout le monde doit veiller à ne pas confondre les registres", a conseillé le député des Hauts-de-Seine, ajoutant qu'il attendait "que la justice dise quel délit a été commis et qui en responsable". "En France, quel que soit votre statut, si vous êtes coupable de quelque chose, vous êtes condamnés, mais par contre pas médiatiquement", a-t-il conclu.
Politique
Selon le magazine Challenges, les enquêteurs ne se focaliseraient plus sur les fausses factures de Bygmalion mais sur des millions d’euros d’autres dépenses.
Politique
Selon les informations de L’Express, en 2012 les comptes de campagne de François Hollande formaient une véritable pagaille : près de 450 pièces justificatives de dépenses manquaient à l’appel.
Politique
Le tribunal administratif a requis un an d'inéligibilité à l'encontre de Fabien Engelmann suite à des fraudes constatées sur ses comptes de campagne.
Politique
Nicolas Sarkozy a fait un chèque 363 615 euros à l'UMP pour "assumer" les pénalités dues à l'invalidation de ses comptes de campagne de 2012.
Politique
Le Nouvel Observateur publie ce jeudi 16 octobre les bonnes feuilles de "Bigmagouilles", une enquête de la journaliste Violette Lazard sur la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.
Politique
Connaissaient-ils tous la société Bygmalion avant que l'affaire explose ? Entre ceux qui savent, ceux qui feignent de ne pas savoir et ceux qui ignorent, Planet.fr fait le point sur ce que les cadres de l'UMP ont dit dans la presse.
Politique
Ce lundi 6 octobre, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "abus de confiance" visant Nicolas Sarkozy.
Politique
Un recommandé reçu ce mardi par les têtes de liste socialistes de Marseille (Bouches-du-Rhône) a fait état d'un possible rejet de leurs comptes de campagne en raison de modifications tardives. Ces dernières pourraient coûter près de 500 000 euros au parti.
Politique
Suspecté d'avoir falsifié ses comptes de campagne, Fabien Engelmann pourrait être destitué de sa fonction et écoper d'une peine d'inéligibilité.
Politique
Selon une enquête d'Europe 1, une augmentation des adhésions s'observerait du côté l'UMP. Le retour annoncé de l'ancien président permettrait d'expliquer ce phénomène.
Politique
Alors que Nicolas Sarkozy a répondu aux questions de Gilles Bouleau (TF1) et Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1) le 2 juillet dernier, Le Canard Enchaîné a épinglé ce mercredi les deux "mensonges" de l’ancien chef de l’Etat. Plus de détails.
Politique
La grande souscription nationale lancée en 2013 par le parti d’opposition aurait-elle permis de gonfler le nombre d’adhérents à l’UMP ? C’est la délicate question que se pose actuellement François Fillon. 
Politique
Le parti d'opposition aurait-il payé des pénalités à la place de Nicolas Sarkozy ? C'est ce que tentent de vérifier les enquêteurs saisis par le parquet de Paris depuis le 2 juillet dernier.
Politique
Dans un entretien accordé à Europe 1, dont Le Lab publie des extraits aujourd'hui, Jean-Louis Debré corrige Nicolas Sarkozy. Le président du Conseil Constitutionel réagit à son tour aux propos tenus par l'ancien chef de l'Etat lors de son interview.
Politique
Selon le Canard Enchaîné, François Fillon raconterait à qui veut l’entendre que Nicolas Sarkozy était au courant des irrégularités des comptes de campagnes depuis 2012. 
Politique
Alors que Nicolas Sarkozy a récemment confié qu’à ses yeux Alain Juppé n’était pas un "concurrent vu son âge", le maire de Bordeaux lui a répondu ce mercredi matin. Et il l’a lui aussi attaqué sur son âge.
Politique
Il en avait fait l'annonce au lendemain des révélations de Libération concernant les "fausses factures" de l'UMP. Vendredi, Jean-François Copé a déposé vendredi deux propositions pour plus de transparence dans la vie publique.
Politique
Deux députés UMP ont déposé une plainte commune auprès du procureur de la République de Paris dans le cadre de l’affaire Bygmalion. Les deux élus estiment que les militants ont été floués par les cadres de l’UMP avec le Sarkothon.
Politique
Alors que le nom de Nicolas Sarkozy s’est récemment retrouvé mêlé à l’affaire Bygmalion qui touchait initialement Jean-François Copé, Annick Lepetit, la porte-parole des députés PS, a ironisé mardi sur cette affaire de gros sous.
Politique
Interrogé ce matin sur RTL au sujet de l'affaire Bygmalion, Brice Hortefeux a déclaré que "Nicolas Sarkozy était très mécontent de voir son nom associé à cette curieuse actualité".
Politique
Un scandale peut en cacher un autre. Alors que la pression monte autour de ce qui est appelé "l'affaire Bygmalion", l'avocat de la société incriminée porte des accusations très graves sur le parti d'opposition.  
Politique
En fouillant dans les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, l'hebdomadaire L'Express a fait de très intéressantes trouvailles.
Politique
Selon les informations du Monde, Jeanne, micro-parti de la présidente du Front National, est visé par une information judiciaire contre X, ouverte le 3 avril dernier, pour "escroquerie en bande organisée" et "faux et usage de faux". Plus de détails.

Pages

Publicité