Vidéos A la une
Des hommes et des femmes ont convergé de tous les États-Unis vers Charleston pour assister aux cérémonies d'hommage aux neuf noirs assassinés mercredi dans une église de la ville. Le drame de Charleston vient s'ajouter à une longue série de tuerie de masses aux États-Unis où les partisans d'un contrôle accru sur les armes à feu n'arrivent pas à contourner le poids du lobby des armes. Mais la tuerie de Charleston renvoie aussi, un demi-siècle après les grandes marches du mouvement pour les droits civiques et la lutte contre la ségrégation, aux tensions raciales qui sont réapparues avec force ces derniers mois aux États-Unis à la suite de la mort de plusieurs Afro-Américains abattus par des policiers alors qu'ils n'étaient pas armés.
Vidéos A la une
Les drapeaux sont en berne en Caroline du Sud après la tuerie de Charleston, à l'exception notable du drapeau confédéré qui flotte devant le siège du parlement local, relançant la controverse autour de ce symbole du passé esclavagiste aux Etats-Unis. Par ailleurs, Dylann Roof, qui a avoué à la police être l'auteur de la pire tuerie raciste aux Etats-Unis depuis des décennies, a été inculpé vendredi pour les assassinats de neuf personnes. Les précisions de notre envoyé spécial à Charleston, Jean-Bernard Cadier.
Vidéos A la une
FERGUSON (Missouri)- 14 août 2014 - Des émeutes ont éclaté mercredi soir à Ferguson, dans l'Etat du Missouri, au centre des Etats-Unis. De nombreux manifestants s'étaient rassemblés pour dénoncer la mort d'un jeune Noir tué samedi par un policier. Les faits se sont déroulés samedi. Mais les récits sur les circonstances du décès diffèrent. Selon un témoin, Michael Brown, un jeune Noir, marchait dans la rue quand un agent de police s'en est pris à lui et a tiré sur l'adolescent, qui avait les mains en l'air. Selon la police, au contraire, Michael Brown a été tué après avoir agressé un policier et tenté de lui dérober son arme. Depuis le drame, la communauté noire se mobilise et les manifestations se succèdent. Ce mercredi soir, la tension est monté d'un cran dans la banlieue de Saint-Louis. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des fumigènes. Selon la chaîne américaine CNN, une station essence a été incendiée. Le président américain Barack Obama avait appelé mardi à l'apaisement et au dialogue, en rappelant que le FBI avait lancé une enquête fédérale en parallèle à celle menée par la police du comté.
Publicité