Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin a estimé qu'Emmanuel Macron était "le porte-parole du communautarisme". "Il y a quelques mois, il donnait un quitus à ceux qui plaçaient la loi de la religion au-dessus de la loi de la République", a dénoncé le sénateur-maire de Troyes, évoquant ses propos sur la laïcité.
Société
Une auto-école de Villefranche-sur-Saône se retrouve au cœur d’une polémique depuis qu’elle a annoncé l’ouverture d’une salle de code réservée aux femmes. 
Société
Une association des quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône) a privatisé un parc aquatique de la ville pour y organiser une journée où les femmes se baigneront uniquement en "burkini et en jilbab", pour couvrir leur corps de la poitrine aux genoux. Une initiative qui fait polémique. 
Vidéos à la une
Dans le "Grand rendez-vous" d'Europe 1, Patrick Kanner avait affirmé "qu'une centaine de quartiers en France" présentent "des similitudes potentielles avec Molenbeek". Une déclaration loin de faire l'unanimité à gauche. Pour Hervé Gattegno, le ministre de la Ville n'a fait que répéter ce que disaient la droite et l'extrême-droite depuis des jours. Sur le fond, il est faux de dire qu'il y aurait en France des dizaines de cités ou de quartiers qui seraient des foyers de terrorisme. Et c'est d'un simplisme assez ridicule de prétendre que ce serait l'effet mécanique du banditisme, du chômage et du communautarisme, a-t-il ajouté. - Bourdin Direct, du lundi 28 mars 2016, sur RMC.
Politique
Dès le soir des attentats à Bruxelles qui ont fait une trentaine de morts, le ministre des Finances a pointé du doigt les politiques belges, dénonçant leur "naïveté" face au "communautarisme".
Politique
L’ancienne garde des Sceaux n’a pas mâché ses mots pour dénoncer l’attitude de Manuel Valls à la tête du gouvernement.
Vidéos à la une
Eric Zemmour est au coeur d'une nouvelle polémique. Dans un entretien accordé au journal italien "Corriere della Serra". Le journaliste a pointé du doigt le communautarisme des musulmans dans les banlieues, responsable selon lui, de l'exil des Français. Des propos immédiatement condamnés par le président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale Bruno Le Roux, qui demande aux médias de ne plus donner la parole au polémiste. Pour Françoise Degois, la pensée négative d'Eric Zemmour ne représente pas l'opinion des Français :"Il y a 62 millions de Français et pas 62 millions de Zemmouristes" affirme-t-elle. Selon la communicante des GG, un boycott médiatique n'est donc pas nécessaire pour le condamner : "La France va faire un pied de nez à tous les Zemmouristes".
Vidéos à la une
A quelques jours des élections municipales, gros plan sur le vote communautaire à Marseille.
Vidéos à la une
BFM Politique: Brice Hortefeux, député européen et vice-président de l’UMP, répond aux questions d'Apolline de Malherbe sur la part de responsabilité de l’Union européenne dans le dossier...
Vidéos à la une
Christian Estrosi, député UMP des Alpes-Maritimes, et Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, ancien président du SOS Racisme.
Vidéos à la une
BFM Politique: Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, ancien président du SOS Racisme, répond aux questions d'Apolline de Malherbe sur la polémique autour du rapport sur la...
Vidéos à la une
L'After RMC: Marine Le Pen, présidente du Front national, répond aux questions de Véronique Jacquier.
Publicité