Vidéos A la une
Après les révélations sur l'onéreuse rénovation de ces biens de fonction et sur certaines indemnités perçues, Thierry Lepaon compte de moins en moins de soutien. Plusieurs fédérations exigent son départ mais le secrétaire général de la CGT ne souhaite pas laisser sa place. Il pourrait toutefois être révoqué à l'occasion du Comité confédéral national du 13 janvier prochain, préparé cette semaine par les membres de la Commission exécutive.
Publicité