Vidéos A la une
Alexandre de Juniac, PDG d'Air France-KLM, s'est exprimé mardi après les incidents qui ont eu lieu lundi matin lors d'un Comité central d'entreprise de la compagnie. "Des violences ont été commises contre deux de mes principaux collaborateurs. Ces comportements doivent être sanctionnés et ils le seront. La grande majorité des salariés a compris qu'il fallait faire des efforts pour conserver à cette compagnie son rang. Son rang c'est dans les premiers mondiaux, ce n'est pas ailleurs", a-t-il déclaré.
Publicité