Vidéos à la une
Le procureur de la République de Libourne, Christophe Auger, a donné, ce lundi, une conférence de presse sur l'avancée de l'enquête dans la collision entre un autocar et un camion à Puisseguin qui a fait 43 victimes vendredi dernier. Les premières explications relatives à la propagation du feu ont été livrées. "C'est ainsi qu'un élément mécanique a sous le choc entre les deux véhicules perforé et transpercé la carrosserie du tracteur et éventré le réservoir additionnel de carburant situé juste derrière la cabine du camion. La projection du gazole se serait enflammée au contact d'une surface chaude tel qu'un élément d'échappement, de mécanique ou de toute autre forme", a expliqué le procureur.
Vidéos à la une
Une reconstitution en 3D du lieu de la collision de Puisseguin a été projetée ce lundi lors de la conférence de presse du procureur de la République de Libourne. La spécialiste police-justice de BFMTV Cécile Ollivier a expliqué que cette modélisation a été possible grâce à un laser-scanner dont s'est doté la gendarmerie il y a moins de dix ans. Il permet de geler une scène de crime ou une scène d'accident en 3D pour continuer à étudier les lieux même une fois les éléments enlevés. Cet appareil a notamment été utilisé lors de la scène de crime de Chevaline. L'accident entre un camion et un autocar à Puisseguin vendredi dernier a fait 43 victimes.
Vidéos à la une
Les opérations d'enlèvement des épaves de l'accident de Puisseguin se sont déroulées ce lundi. Après le relevé des indices nécessaires à l'enquête, le camion et le car brûlés dans la collision qui a fait 43 victimes vont être acheminés vers un site de la gendarmerie nationale. Une énorme grue rouge a été utilisée pour déplacer les véhicules. Les carcasses doivent être déplacées minutieusement en raison d'éventuelles contre-expertises.
Vidéos à la une
Les habitants de Petit-Palais, petite commune de Gironde durement touchée par l'accident de car qui a tué au moins 43 personnes à Puisseguin vendredi, ont défilé dimanche avant une une messe en hommage à leurs proches disparus. Dans le village, l'émotion est grande: sur les 43 victimes, 28 vivaient là. De nombreux habitants ont perdu un proche dans l'accident.
Vidéos à la une
Le procureur de la République de Libourne, Christophe Auger, a tenu vendredi une conférence de presse à la suite du terrible accident de la route impliquant un autocar et un camion à Puisseguin en Gironde. Il a confirmé que le chauffeur du car avait pu quitter l'hôpital et être entendu en tant que témoin pour les besoins de l'enquête. Le procureur a donné des informations sur les premières déclarations du conducteur de l'autocar: "Il a fait des déclaration qui laisse envisager que le camion se trouvait peut-être pas complétement sur sa voie de circulation, c'est-à-dire sur la droite." Le procureur a annoncé que ses informations allaient être vérifiées et "conforté avec d'autres témoignages".
Publicité