Société
Un livre sur les coulisses de l’Elysée rapporte que du temps où Valérie Trierweiler était Première dame, l’Etat dépensait 8 000 euros par mois en frais de coiffeur pour elle et le président François Hollande. Une information que la journaliste dément. Découvrez sa version des faits. 
Publicité