Vidéos A la une
Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a admis lundi qu'"il y aura le minimum de hausse de prélèvements" en 2014, en expliquant qu'il fallait "financer la cohésion nationale".
Publicité