Vidéos A la une
Le troisième patient ayant bénéficié de la pose d'un coeur artificiel Carmat va bien, confie en exclusivité à BFMTV le professeur Carpentier, le médecin qui l'a opéré. "Il va très bien, il est formidable, il a un sens de l'humour formidable. Il n'est pas du tout inquiet", explique-t-il. Un quatrième malade va être opéré pour recevoir un coeur Carmat, annonce par ailleurs le professeur Carpentier, un mois après le décès du deuxième patient, âgé de 68 ans.
Publicité