Christopher Reeve, l'acteur qui incarna Superman au cinéma pour la première fois en 1978, vient d'avoir cinquante ans. Superman vole dans les airs pour l'éternité, Christopher, lui, est à jamais cloué au sol. Son destin a basculé un jour de mai 1995, à cause d'une mauvaise chute d'équitation ...

Christopher Reeve

Depuis sept ans, Christopher Reeve est paralysé au-dessous du cou. Toute une équipe soignante l'aide jour après jour dans ses gestes les plus élémentaires. Mais ce qui le soutient et le maintient en vie, c'est l'amour de sa femme, Dana. Elle dut même le supplier, un jour, d'écarter l'idée du suicide. Aujourd'hui, il se déclare content d'être en vie, "non par obligation envers les autres, mais parce que la vie en vaut la peine".

L'acteur s'était promis de remarcher pour ses 50 ans, mais ce ne fut pas le cas. Pourtant, ses efforts ont commencé à payer. Désormais, il peut bouger les doigts de la main gauche et les orteils. Cela peut nous paraître dérisoire, mais il nous rappelle combien des choses infimes peuvent prendre une importance vitale : "C'est vraiment merveilleux de pouvoir ressentir même le plus léger toucher."

Si Christopher Reeve dépense 450 000 € par an en traitement, il soutient la recherche médicale. Il a créé la Fondation Reeve pour la paralysie.

Publicité
Mais il se dit en colère et déçu, car il en veut aux politiques. "Je crois qu'on pourrait être bien plus avancé dans la recherche scientifique, et je serais dans une situation bien différente." En effet, il accuse le président George W. Bush (et les catholiques) de freiner la recherche sur les cellules-souches embryonnaires, qui pourrait lui permettre de remarcher un jour.

Le mythe de Superman héros invincible a été brisé. Mais le public s'est trompé : Superman n'est pas le vrai héros. C'est le courage et la détermination de Christopher Reeve qu'il faut saluer.

> Le site de la Christopher Reeve Paralysis FoundationCliquez ici

Publicité