Politique
Après l'attentat de Manchester (Royaume-Uni) qui a fait au moins 22 morts lundi soir, le maire de Nice a dit qu'il fallait "mener la guerre contre la 5e colonne qui rampe telle une pieuvre". 
Vidéos à la une
Christian Estrosi, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, a affirmé que s'il devait choisir entre son parti et son pays, il "préfère choisir son pays si l'intérêt général le réclame et le demande". "Qu'est-ce que le général de Gaulle aurait fait entre son parti et son pays, si à un moment l'intérêt général devait prévaloir? Il aurait choisi son pays", a-t-il assuré.
Vidéos à la une
Christian Estrosi, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mardi, s'est dit prêt à saisir la main tendue par Emmanuel Macron. "Ne pas tenir compte que les Français aspirent à des changements profonds et se dire que nous voulons rester comme une grande formation politique inscrite dans l'histoire de notre pays, je dis que c'est s'enfermer dans un cornet où nous risquons des lendemains douloureux", a affirmé Christian Estrosi.
Politique
Si certains sportifs se reconvertissent en entraîneurs, d'autres à l'inverse préfèrent se lancer dans la vie politique et devenir ministre, maire ou député... 
Vidéos à la une
Christian Estrosi et Laura Tenoudji se sont dit oui en novembre dernier. Enceinte de leur premier enfant, la chroniqueuse de Télématin s'est confiée en exclusivité à Téléstar sur son mari et son rapport délicat avec le milieu politique. "Je n'ai jamais vraiment aimé la politique et je ne me sens pas à l'aise dans ce milieu. Je le suis plus dans les milieux artistiques. Je ne suis pas subjuguée par le pouvoir", a-t-elle confié dans les colonnes du magazine. Avant de révéler ce qui l'a séduite chez l'ancien maire de Nice. "Ce que j'aime chez mon mari, c'est l'homme. Il a été champion de moto, c'est lui que j'ai épousé, pas la politique". Le message est donc plutôt clair.
Vidéos à la une
Christian Estrosi a annoncé, ce lundi soir, sa démission de la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il a notamment communiqué son intention de redevenir maire de Nice. "Je veux continuer à me consacrer plus que jamais à ma ville (...), on a fait courir des bruits sur des responsabilités gouvernementales que j'aurais pu occuper mais j'ai fait le choix de ma ville, de ma métropole", a-t-il assuré.
Politique
D’ici quelques semaines, l’ex-maire de Nice va accueillir son troisième enfant, fruit de son récent mariage avec la journaliste de France 2, Laura Tenoudji. 
Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin est revenu sur le meeting de François Fillon ce lundi à Nice au cours duquel Christian Estrosi a été hué par une partie des militants. "C'est une campagne qui a été difficile. L'objectif à cinq jours du premier tour, c'est le rassemblement. Je ne crois pas une seconde aux interprétations des sifflets concernant telle ou telle position de Christian Estrosi", a-t-il affirmé.
Présidentielles
Les deux hommes se sont rencontrés samedi matin à Marseille à la demande d'Emmanuel Macron. Un objectif commun affiché : faire front face au FN. Explications.  
Politique
Christian Estrosi, l'ancien maire de Nice et son épouse, la journaliste Laurence Tenoudji sont venus admirer les chars et participer au traditionnel Carnaval de la ville, le weekend dernier. Découvrez les photos des jeunes mariés, tout sourire. 
Politique
Depuis l’attentat du 14 juillet à Nice, Christian Estrosi planche sur un livre qui sortira en janvier prochain. L’ex-maire de la ville promet des révélations qui devraient déstabiliser l’actuel Premier ministre.
Société
La chroniqueuse de l'émission "Télématin", sur France 2, a livré des détails sur sa rencontre avec l'ex-maire de Nice et sur leur vie de famille. Elle s'est également épanchée sur son affection pour la capitale azuréenne.
Société
Le président de la région PACA, Christian Estrosi, a épousé la chroniqueuse Laura Tenoudji. Le mariage s’est déroulé samedi en toute discrétion, à la mairie de Nice.
Politique
En 1991, celui qui était alors assistant parlementaire de Christian Estrosi a joué de ses relations politiques pour ne pas être appelé sous les drapeaux.
Politique
L'ancien président vient d'officialiser son équipe de campagne pour la primaire des Républicains, qui doit désigner le candidat de la droite à la présidentielle. Découvrez en images le trombinoscope de sa garde rapprochée.
Politique
Christian Estrosi a longtemps été le maire de Nice, mais aujourd’hui il ne l’est plus. Pourtant, il continue de prendre la parole comme s’il l’était encore, tandis que le vrai édile, lui, reste dans l’ombre. Découvrez pourquoi. 
Politique
Christian Estrosi aurait retrouvé l’amour avec une journaliste de Télématin, une des émissions phares de France 2. Ensemble, les deux tourtereaux vivraient une "relation passionnée". 
Vidéos à la une
"Il y avait plus de policier municipaux que de policiers nationaux". Christian Estrosi, premier adjoint au maire de Nice, président de la métropole Nice-Côte-d'Azur, s'est exprimé au lendemain de l'attentat qui a fait au moins 84 morts sur la Promenade des Anglais à Nice. "Les beaux discours, ça suffit", a-t-il déclaré en s'adressant au gouvernement. "Pourquoi dans une zone piétonnisée, toutes les mesures n'ont pas été prises pour empêcher un tel véhicule à y accéder ?", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
"Il y avait plus de policier municipaux que de policiers nationaux". Christian Estrosi, premier adjoint au maire de Nice, président de la métropole Nice-Côte-d'Azur, s'est exprimé au lendemain de l'attentat qui a fait au moins 84 morts sur la Promenade des Anglais à Nice. "Les beaux discours, ça suffit", a-t-il déclaré en s'adressant au gouvernement. "Pourquoi dans une zone piétonnisée, toutes les mesures n'ont pas été prises pour empêcher un tel véhicule à y accéder ?", a-t-il ajouté.
Politique
Soucieux du bon déroulement du 14 juillet dans sa ville, l’ancien maire de Nice avait envoyé une lettre au président pour demander un "grand plan d’urgence".
Vidéos à la une
'J'essaie de contenir ma colère', a expliqué Christian Estrosi vendredi sur BFMTV et RMC. Le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur demande des explications au gouvernement au lendemain de l'attentat qui a fait plus de 80 morts et des dizaines de blessés à Nice. 'Quels sont les moyens qui avaient été mis en oeuvre alors que notre pays est encore en état d'urgence, pour éviter cela?', s'interroge-t-il.
Vidéos à la une
Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées jeudi soir dans une attaque à Nice et une centaine d'autres blessées, lorsqu'un camion a foncé sur la foule qui assistait au feu d'artifice sur la Promenade des Anglais. Le maire de Nice, Christian Estrosi, ordonne aux habitants et estivants de rester chez eux.
Politique
Alors que Christian Estrosi vient de proposer une limitation à deux mandats maximum dans le temps, on fait le point sur toutes les modalités actuelles concernant le cumul en politique.
Vidéos à la une
Rien ne va plus en région PACA. Depuis les dernières élections régionales et la lutte féroce entre le Républicain Christian Estrosi et la frontiste Marion Maréchal Le Pen, l'ambiance est très tendue entre les élus. Résultat, selon les informations du Lab d'Europe 1, vendredi 23 juin, l'assemblée plénière du conseil régional a légèrement dégénéré. Selon Philippe Vardon, porte-parole du groupe FN, Christian Estrosi aurait accusé David Rachline, maire de Fréjus, de financer la construction de la mosquée islamiste dans sa ville. Suite à quoi "Marion Maréchal-Le Pen a réclamé la parole une fois, deux fois, trois fois. Les esprits se sont échauffés", explique-t-il avant de préciser qu'un "Fermez-la, bande de fachos", aurait été lancé par Nora Preziosi, membre des Républicains. Des faits similaires ont récemment été constatés dans les Hauts-de-France dirigés aujourd'hui par Xavier Bertrand, qui avait arraché une victoire Marine Le Pen en décembre dernier. Des mises en scène orchestrées par le Front national, selon Les Républicains, qui dénoncent une stratégie de blocage globale pour empêcher les actions régionales.
Vidéos à la une
Invité de BFM Politique ce dimanche soir, l'actuel patron de la région Paca s'est exprimé sur son ancienne adversaire dans la course à l'élection régionale, la députée Marion Maréchal-Le Pen. Il en dresse un portrait au vitriol. "Des trois Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen est la plus à droite. Elle est la plus sectaire, la plus dangereuse" a estimé Christian Estrosi.
Vidéos à la une
Christian Estrosi a posé sa dernière question au gouvernement à l'Assemblée nationale mardi après-midi. Il ne s'agissait pas vraiment d'une question d'ailleurs mais après 27 ans à siéger au Palais Bourbon (interrompus par un passage au gouvernement), il ne souhaitait visiblement pas de partir sur la pointe des pieds. Manuel Valls s salué son "parcours" et son "engagement". Le maire de Nice et président de la région PACA n'a en revanche pas eu droit à une chaleureuse standing ovation. Christian Estrosi avait annoncé que s'il gagnait les régionales, il démissionnerait de son mandat de député et de celui de maire de Nice pour se consacrer pleinement à la région Paca.
Politique
Le député Les Républicains s'intéresse à la question des migrants en Europe et propose de limiter leur arrivée en crevant les Zodiac des passeurs. Explications. 
Vidéos à la une
Aussitôt sa démission annoncée par un communiqué de l'Élysée, Christiane Taubira s'est dit "fière" de son travail sur twitter. Les politiques n'ont pas manqué de réagir. Sur les réseaux sociaux, Christian Estrosi espère que cela entraînera "la fin de la politique laxiste du gouvernement". À l'opposé, Aurélie Filipetti dit "bravo" au travail et à "l'engagement" de la garde des Sceaux.
Vidéos à la une
Ce vendredi matin, Christian Estrosi (Les Républicains) s'est vu remettre son écharpe à Marseille par le président socialiste sortant, Michel Vauzelle. A peine élu à la tête du conseil régional en PACA, la séance a déjà été tendue avec le Front national. Les 42 conseillers FN n'acceptent pas la création d'un conseil territorial pour permettre à la gauche de s'exprimer.
Vidéos à la une
Christian Estrosi a été élu président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur ce vendredi. Le maire Les Républicains de Nice a obtenu 81 voix contre 42 pour Marion Maréchal-Le Pen. Il a été ovationné par ses soutiens et a revêtu l'écharpe aux couleurs de la région. Aucun élu socialiste ne fait partie du nouveau Conseil régional, après le retrait du candidat PS entre les deux tours. Mais Christian Estrosi a confirmé son intention de créer un Conseil territorial composé de "personnalités des formations politiques battues au 1er tour". L'instance aura pour mission de formuler des propositions qui pourront être débattues dans l'assemblée dès le 1er trimestre 2016. Le Front national est désormais la seule force d'opposition dans l'hémicycle.

Pages

Publicité