Vidéos à la une
Aujourd'hui les députés examinent dans l'hémicycle, la proposition de loi du groupe socialiste sur la famille, relative à " l'autorité parentale et à l'intérêt de l'enfant ". En commission, l'amendement écologiste étendant aux enfants nés dans un couple d'homosexuelles mariées la même présomption de parenté que pour un enfant de couple hétérosexuel, avait été rejeté. De même, la Secrétaire d'État chargée de la famille Laurence Rossignol, avait reçu le 28 avril dernier les représentants de la " Manif pour tous ", leur assurant que le gouvernement ne soutiendrait pas d'initiative en faveur de la PMA. La présidente du mouvement, Ludovine de la Rochère, s'était dite " satisfaite " à l'issue de cette rencontre. La semaine dernière, la ministre a été chahutée par quelques militants pro-PMA et des défenseurs des travailleurs du sexe, ces derniers ayant jeté à son encontre des paillettes et du faux sperme. Une réponse probable, aux retours en arrière du gouvernement notamment en matière de procréation médicale assistée. La proposition de loi examinée aujourd'hui vise notamment à reconnaître le rôle des beaux-parents dans l'éducation des enfants et favorise le recours à la médiation familiale. Laurence Rossignol a souhaité préciser qu'il ne s'agissait pas d'un texte sur la filiation. Une manière de cacher un manque d'ambition ? De ne pas botter en touche alors qu'en 2012, François Hollande s'était déclaré favorable à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes homosexuelles ? La " Manif pour tous " a-t-elle gagné ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.
Vidéos à la une
Christian Assaf, député de l'Hérault, revient sur sa préoccupation sur les zones de sécurité prioritaires et sur sa satisfaction de voir Manuel Valls annoncer une troisième vague de ZSP
Publicité