Vidéos A la une
La situation des chrétiens d'Orient est particulièrement critique. Depuis la France, le prêtre Georges Assadourian prend des nouvelles tous les jours de sa famille restée en Syrie. Lundi, les jihadistes ont ciblé 34 villages chrétiens et fait au moins 90 prisonniers. "Ils ont pris ces enfants et ces femmes-là, qui sait ce qu'ils vont en faire", s'alarme le prêtre de la cathédrale arménienne catholique de Paris. Le père Georges Assadourian se dit "en colère": "Que fait l'Occident pour nous protéger?". Si aucune action n'a été menée, les réactions sont diplomatiques. Certains pays, comme les Etats-Unis, condamnent cet enlèvement.
Publicité