Vidéos Argent/Bourse
Lors du déplacement d'Emmanuel Macron vendredi dans le sud, BFMTV a pu capter une scène inattendue entre une chômeuse, Anaïs 22 ans, et le ministre de l'Economie. La jeune femme qui fait partie de Nuit Debout à Nîmes a interpellé le locataire de Bercy sur sa difficulté à trouver un travail alors qu'elle est titulaire d'un bac pro en restauration. "Je me demande sincèrement comment je vais faire. Il me manque 150 euros pour payer mon loyer", a-t-elle lancé au ministre en lui donnant ses coordonnées sur un bout de papier. Lundi matin, Anaïs a reçu un coup de téléphone de la secrétaire du cabinet d'Emmanuel Macron. Elle lui a demandé d'envoyer son cv, les coordonnées de son pôle emploi et celles de son conseiller. La jeune femme a fait savoir par téléphone à notre reporter Salhia Brakhlia qu'elle était "très contente" d'avoir été contactée.
Vidéos à la une
Le ministre de l'Economie a été pris à partie par des opposants à la loi Travail, vendredi à Lunel, dans l'Hérault. "La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler", s'est emporté Emmanuel Macron, lors d'un échange très tendu avec des syndicalistes.
Politique
La chômeuse qui avait été sélectionnée pour interroger François Hollande sur TF1 la semaine dernière aurait depuis trouvé un emploi. Et ce n’est pas la première fois qu’après une rencontre avec le chef de l’Etat une Française au chômage voit sa situation s’améliorer.
Politique
La chômeuse médiatique Isabelle Maurer a été choisie comme tête de liste aux prochaines élections européennes, dans la région Grand Est. Celle qui avait interpellé Jean-François Copé dans les médias se présente sous l'étiquette du parti Nouvelle donne.
Politique
Invité de Des paroles et des actes jeudi soir sur France 2, Jean-François Copé a dû répondre aux questions d’une Française "lambda". Mais le jeu des questions-réponses s’est rapidement transformé en déballage pour cette chômeuse et le président de l’UMP n’a finalement pas beaucoup parlé.
Publicité