Vidéos A la une
Sa mort risque bel et bien d'attiser les tensions au Moyen-Orient. L'imam al-Nimr, grande figure chiite dans le monde arabe, compte parmi les 46 personnes exécutées ce samedi en Arabie saoudite. Figure de proue d'un mouvement de contestation, l'homme était emprisonné depuis 2011. Malgré l'appel au calme du frère du défunt, cette exécution a d'ores et déjà embrasé la communauté chiite. A Bahreïn, Téhéran, Bagdad et Beyrouth des voix s'élèvent pour condamner cet acte. Il s'agit des premières exécutions de l'année dans le royaume wahhabite, une branche ultra-rigoriste du sunnisme. En 2015, 153 personnes avaient été mises à mort dans le pays, majoritairement par décapitation.
Vidéos A la une
Au moins 33 personnes ont été tuées jeudi à Bagdad dans l'explosion d'un camion piégé. L'attaque s'est produite au beau milieu d'un marché très fréquenté d'un grand quartier chiite, Sadr City. D'après les secours, au moins 74 personnes ont également été blessées. Selon les autorités, il s'agit de l'attaque la plus meurtrière de ces derniers mois, dans la capitale irakienne. L'attentat n'a pas immédiatement été revendiqué mais ce mode opératoire est fréquemment utilisé par le groupe jihadiste État islamique (EI).
Vidéos A la une
Au Yémen, la guerre fait rage entre le gouverment et les rebelles chiites. Le conflit, qui a déjà fait plus de 2 000 morts, s'achemine vers une...
Vidéos A la une
BALHAF (Yémen) - La Marine française a évacué 44 ressortissants étrangers du Yémen. Parmi eux, plusieurs Français. L'opération a eu lieu samedi, depuis le port de Balhaf Destination : Djibouti, de l'autre côté du Golfe d'Aden. D'autres nations : la Russie, le Pakistan , l'Inde ou encore l'Indonésie procèdent de même, alors que le Yémen s'enfonce dans le chaos. Origine des violences: une rébellion emmenée par des combattants chiites et soutenue par l'Iran, les Houthis. Ils ont déjà pris Sanaa la capitale et sont désormais au porte d'Aden, la grande ville portuaire au sud du pays. En réponse, l'Arabie Saoudite à la tête d'une coalition d'une dizaine de pays arabes a lancé plusieurs raids aériens. Le conflit envenimé par la présence d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique alarme les ONG tout comme l'ONU : depuis le 26 mars, près de 500 civils auraient perdu la vie.
Vidéos A la une
De nombreux chiites se préparent en Irak pour combattre, aux côtés de l'armée, les jihadistes sunnites du groupe armé EIIL (État islamique en Irak et au Levant). Pour ce faire, les volontaires ont été amenés dans les centres d'entraînement irakiens. Notamment dans ce camp, à Bassorah, où les futurs combattants suivent un entraînement de base d'infanterie. En tout, ils seraient près de 2 millions d'irakiens à s'être engagés dans la lutte contre le groupe islamiste.
Vidéos A la une
Après avoir conquis Mossoul, les terroristes de l'Etat islamique en Irak et au Levant, a investi Tikrit. L'organisation compte 10 000 hommes et sa puissance fait craindre une division du pays entre chiites, sunnites et Kurdes. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos A la une
Un nouvel attentat a fait 19 morts mardi matin à Bagdad.
Vidéos A la une
Une série d'attentats à la voiture piégée a fait 65 morts et 190 blessés, ce samedi, à Bagdad. C'est l'attentat le plus meurtrier depuis le début du mois. La recrudescence de ces attentats anti-chiites menace d’entraîner l’Irak dans le chaos. La lutte entre les gouvernants d’Arabie Saoudite,...
Publicité