Vidéos A la une
La SNCF va devoir payer près de 150 millions d'euros à 800 cheminots et ex-cheminots marocains pour discrimination. Ces chibanis (cheveux blancs en arabe) embauchés dans les années 70 par la SNCF comme contractuels, estimaient avoir été lésés dans leur carrière et leur retraite à cause d'une clause de nationalité. Leur combat durait pour certains depuis 15 ans.
Publicité