Vidéos à la une
Jean-Pierre Chevènement, qui vient de quitter le Mouvement républicain et citoyen, ou MRC, a indiqué au Parisien ce lundi qu'il est "partisan d'un dialogue" avec "tous ceux qui souhaitent une alternative républicaine, de Mélenchon à Dupont-Aignan". La proposition a été écartée par le premier, tandis que le président de Debout la France a déclaré à BFMTV être "ravi qu'un homme d'Etat redevienne libre de dire ce qu'il pense, ce qu'il veut sans se soucier des appareils partisans. Comme il pense beaucoup de ce que je pense, ça va faire un renfort de plus." Et Nicolas Dupont-Aignan de poursuivre: "Il va faire beaucoup de bien à la vie politique en disant des vérités que beaucoup n'osent pas dire."
Vidéos à la une
"Le Premier ministre invité par le président de l'UEFA, je trouve que c'est un déplacement officiel." Le propos est signé Jean-Pierre Chevènement, l'un des seuls politiques en dehors des socialistes à soutenir ouvertement Manuel Valls après son déplacement polémique en Falcon de la République samedi à Berlin. "Ce n'est pas un déplacement privé. Il faut arrêter de ramener la politique (...) à de la fiction", a poursuivi l'ancien candidat à la présidentielle.
Vidéos à la une
Politique Première: Véronique Jacquier revient, ce mardi, dans sa chronique politique quotidienne sur les tensions au sein de la gauche. François Hollande a organisé un dîner avec les chefs de partis de la majorité pour montrer un groupe ressoudé.
Publicité