Vidéos à la une
Le Royaume-Uni préparait jeudi le rapatriement de ses touristes de Charm el-Cheikh au moment où le président égyptien rencontrait à Londres le Premier ministre David Cameron. Londres a suspendu mercredi soir "par précaution" les vols entre Charm el-Cheikh et le Royaume-Uni à la suite du crash qui a fait 224 morts samedi dans le désert du Sinaï. Cameron ayant jugé "plus que probable" qu'une bombe ait causé le crash de l'avion russe. David Cameron a souligné jeudi que ces mesures avaient été prises avant même de connaitre les résultats de l'enquête menée en Egypte "en raison de renseignements et d'informations que nous avons reçues nous faisant craindre qu'il était plus que probable qu'il s'agisse d'une bombe terroriste".
Vidéos à la une
LONDRES - 5 nov 2015 - Cet avion à destination de Londres ne décollera pas de la piste. Comme tous les autres vols en provenance de Charm el-Cheikh, il est frappé par la mesure de précaution décrétée par le gouvernement britannique. Après le crash samedi dans le désert du Sinaï d'un avion russe peu après son décollage de la station balnéaire égyptienne, Londres ne cache pas ses craintes. Selon les autorités britanniques : le scenario d'une bombe à bord de l'appareil placée par un membre du personnel de l'aéroport est envisageable. Avant-même les résultats de l'enquête menée par les autorités égyptiennes, le Royaume-Uni a donc suspendu tous les vols depuis et à destination de Charm el-Cheikh. ... et prépare le rapatriement par d'autres voies de ses ressortissants. Coup dur pour l'Égypte qui défend le dispositif de sécurité de l'aéroport... mais l'argument ne convainc pas. Le groupe Lufthansa emboîte le pas aux Britanniques et annonce la suspension de tous ses vols vers Charm el-Cheikh.
Publicité