Revue du web
Avec Atlantico
François Fillon est resté stoïque devant la chroniqueuse Charline Vanhoenacker mais les téléspectateurs étaient plus gênés pour elle que pour lui parce qu'elle n'était ni drôle ni à sa place, et qu'elle trahissait la perversité du système médiatique.
Publicité