Vidéos A la une
NANTERRE - 16 jan 2015 - Marine Le Pen a estimé que les mesures présentées mardi à l'Assemblée nationale par Manuel Valls pour empêcher d'autres attentats sur le territoire n'étaient " absolument pas à la hauteur de l'enjeu du développement du fondamentalisme islamiste ". Selon la présidente du Front national, le terrorisme a changé de visage : " il s'agit d'un profil de racaille qui s'est radicalisée (..). Ce fondamentalisme a déclaré la guerre, et pas seulement à la France ". Marine Le Pen plaide pour une abrogation des accords de Schengen, " un paradis pour les mafias, les filières et les djihadistes ". Lors de sa conférence de presse, elle a également approuvé la naturalisation de Lassana Bathily, l'employé malien qui a aidé plusieurs clients à se cacher pendant la prise d'otages porte de Vincennes.
Publicité