Vidéos à la une
Invité de LCI, le député des Yvelines a défendu sa position sur l'Union européenne. "Les républicains ont toujours été divisés sur l'Europe. Il y avait Séguin, Pasqua d'un côté et Chirac, Balladur de l'autre. Les tenants de la souveraineté des peuples, face au tenant des fédéralismes qui veulent en finir avec les nations" a-t-il déclaré.
Politique
Vendredi dernier, une messe a été donnée en l’honneur de Charles Pasqua, décédé le 29 juin à l’âge de 88 ans. L’absence de Nicolas Sarkozy n’est pas passée inaperçue. Ce dernier aurait préféré se rendre au Cap-Nègre.
Vidéos à la une
L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a rendu mardi un hommage ému à Charles Pasqua, pilier de la famille gaulliste décédé à 88 ans, en s'exprimant le premier à ses obsèques célébrées en la cathédrale de Grasse.
Politique
Une messe en l’honneur de l’ancien ministre de l’Intérieur s’est déroulée ce vendredi à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Paris. Sur place, de nombreuses personnalités politiques étaient présentes pour rendre hommage au pilier de la famille gaulliste.
Vidéos à la une
De nombreuses personnalités commençaient à arriver ce vendredi en milieu de matinée à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, pour assister à la cérémonie en hommage à Charles Pasqua, décédé lundi à l'âge de 88 ans. Nicolas Sarkozy, qui s'est incliné sur la dépouille de l'ancien ministre mercredi, ne sera quant à lui pas présent.
Vidéos à la une
De son entrée en résistance à l'âge de 15 ans jusqu'à son retrait de la vie politique en 2011, LCP revient sur 70 ans de pouvoir et de controverse. Un reportage d'Elisa Bertholomey.
Vidéos à la une
"J'ai applaudi mais je ne me suis pas levé", a expliqué mardi le député socialiste des Hauts-de-Seine, Alexis Bachelay, après l'hommage pour Charles Pasqua à l'Assemblée nationale. "C'est quelqu'un qui a eu un parcours certes hors du commun mais aussi extrêmement controversé", a pointé le maire-adjoint de Colombes, rappelant la mort de Malik Oussekine. "Je respecte tout à fait l'homme politique mais je l'ai plus souvent combattu que soutenu. Et je pense qu'il a été salué respectueusement", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, a réagi sur BFMTV ce lundi soir à la mort de l'ancien ministre Charles Pasqua à 88 ans: "J'ai beaucoup de peine. Par-delà sa gouaille, sa verve, et sa personnalité charismatique, je voyais l'homme de combat qu'il était. J'ai mené trois combats successifs avec lui: Maastricht en 1992, les élections européennes de 1999, et le non victorieux au référendum en 2005. C'était un homme qui était attaché à sa patrie charnelle, sa Corse qu'il aimait tant, et puis la France. C'est un homme qui a résisté, qui n'était pas sensible à l'opinion, au jeu des médias. Il faisait ce qu'il croyait utile pour le pays. Il riait beaucoup, il faisait rire beaucoup, mais c'était un rire de façade. Il y avait chez Charles Pasqua un sentiment de profonde tristesse parce qu'il voyait l'effondrement de la France et de l'Europe."
Vidéos à la une
Jean Tiberi, proche de Charles Pasqua et ancien maire de Paris, a réagi lundi soir sur BFMTV à la disparition de Charles Pasqua à 88 ans: "Je suis très triste. C'est un moment d'émotion. C'était un ami personnel et un ami politique. C'était un des derniers grands gaullistes, un jeune résistant, un excellent ministre de l'Intérieur. Il avait le souci de l'intérêt général et il disait franchement les choses. C'était un homme d'Etat. Nous perdons beaucoup. Je ne l'oublierai jamais. Il a apporté beaucoup par sa franchise, sa détermination, son courage. Il restait fidèle à ses idées."
Vidéos à la une
"Un grand patriote et un grand serviteur d'État". C'est ainsi que Christian Jacob a salué la mémoire de l'ex-ministre Charles Pasqua, décédé lundi soir, en séance de questions au gouvernement mardi. Un hommage tout d'abord concentré à la droite de l'hémicycle, mais sur un signe de Manuel Valls le gouvernement et les députés de gauche se sont également levés. Un geste que le président du groupe les Républicains a remercié.
Politique
L'ancien ministre de l'Intérieur est décédé lundi soir à Suresnes (Hauts-de-Seine) à l'âge de 88 ans. Entre temps, il aura connu une vie bien riche.
Politique
Le pilier de la famille gaulliste est décédé lundi, à l’âge de 88 ans. Si à droite les hommages se poursuivent, la gauche rappelle quant à elle les souvenirs sombres de sa carrière.
Vidéos à la une
Avec la mort de Charles Pasqua, Patrick Balkany estime avoir perdu un "deuxième père". "C'est un homme qui était dans la résistance à 15 ans, il est resté un résistant tout sa vie", rappelait lundi soir le maire de Levallois.
Vidéos à la une
La droite a rendu un hommage unanime, sur Tweeter notamment, à l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, résistant et gaulliste, pilier de la chiraquie mais aussi homme controversé et confronté à la justice sur la fin de sa vie, mort lundi à 88 ans.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans, des suites d'un accident cardiaque. Bernard Debré, député Les Républicains, lui a rendu hommage sur l'antenne de LCI, en faisant part de sa peine immense
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans, des suites d'un accident cardiaque. Maurice Leroy, député UDI du Loir-et-Cher, a rendu hommage sur LCI à "un homme qui avait un certaine idée de la France".
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua est mort ce lundi à l'âge de 88 ans. Pour Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, Charles Pasqua faisait figure d'exemple.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans. Dominique Bussereau, député Les Républicains, des Charente-Maritime, a regretté qu'il n'ait "pas fait les bons choix" concernant la construction de l'Europe.
Vidéos à la une
Jean-Claude Gaudin, maire Les Républicains de Marseille, a rendu hommage lundi soir à Charles Pasqua sur BFMTV. L'ancien ministre est décédé à l'âge de 88 ans. "Avant tout, c'était un homme qui s'inscrivait dans la pensée du général de Gaulle. C'est un fidèle de l'appel du 18 juin, c'est un homme dont les convictions étaient du gaullisme le plus authentique. C'était un homme de décision. Il n'hésitait pas, il ne transigeait pas. En plus, il avait des attaches tout à fait authentiques à Marseille. Il était un ami de Paul Ricard à Marseille. Il a travaillé dans cette entreprise de Paul Ricard", se remémore Jean-Claude Gaudin.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans. Sébastien Huyghe, porte-parole des Républicains, a rendu un hommage appuyé à l'homme et au politique sur LCI.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans. Jacques Myard, député Les Républicains des Yvelines, a salué sur LCI la mémoire de son ami, disparu des suites d'un accident cardiaque.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans. Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre de l'Intérieur et députée européenne, a salué la mémoire d'un homme "attaché" à son pays.
Vidéos à la une
Bernard Debré, député Les Républicains de Paris, a réagi lundi soir au décès de Charles Pasqua à 88 ans sur BFMTV: "C'est une page qui se tourne. C'était peut-être le dernier gaulliste qui existait. C'est une base de la cinquième République. Il a été souvent dans l'ombre mais toujours près du Général (De Gaulle). Ça a été un grand ministre de l'Intérieur. C'était un homme d'une très grande gentillesse. Il avait une détermination absolue. C'est vrai, il était très patriote, très nationaliste, assez contre l'Europe."
Vidéos à la une
François Baroin, sénateur Les Républicains de l'Aube, a réagi lundi soir à la disparition de l'ancien ministre Charles Pasqua à 88 ans: "C'est une vraie grande figure du gaullisme, du RPR. C'est celui qui avait restauré l'autorité, qui avait redonné confiance aux policiers (comme ministre de l'Intérieur entre 1986 et 1988). C'était un homme chaleureux, tatillon, affectueux, aimable. C'est une page qui se tourne pour les gaullistes."
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans, des suites d'un accident cardiaque. Claude Guéant, invité à réagir à cette disparition, a salué un personnage "contesté" mais "novateur".
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans, des suites d'un accident cardiaque. Résistant dans sa jeunesse, il avait retrouvé mis un terme il y a quelques années à une carrière politique faite de hauts et de bas.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua est décédé à l'âge de 88 ans. Le sénateur Les Républicains Roger Karoutchi vient de lui rendre un hommage appuyé sur BFMTV: "C'est un vrai choc. On savait qu'il était malade, que depuis la disparition de son fils il y a quelques mois, il avait vraiment pris un coup. Mais pour tous ceux qui ont travaillé avec lui, c'est un choc extraordinaire. C'est un grand monsieur, un résistant, un vrai gaulliste, qui avait une fibre populaire, un orateur hors pair, un entraineur hors pair. Vous le mettiez dans n'importe quelle salle et il vous mobilisait toute la salle. Des politiques comme ça, vous en avez deux trois par génération."
Politique
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua est décédé ce lundi après-midi à l'âge de 88 ans, selon Le Point. Une information confirmée par l'AFP et BFMTV.
Politique
L’ancien ministre de l’Intérieur, Charles Pasqua, a fait une proposition inattendue pour lutter contre la radicalisation des islamistes.
Société
Pierre-Philippe Pasqua, le fils de l'ancien ministre Charles Pasqua, est décédé ce mercredi 11 février. 

Pages

Publicité