Vidéos à la une
C'est sous très haute sécurité que 46 personnes sont jugées depuis ce lundi devant le tribunal correctionnel de la cité belge. Parmi elles, 16 prévenus dont la figure du groupe Fouad Belkacem comparaissent comme dirigeants d'une 'organisation terroriste' et risquent jusqu'à 20 ans de prison. Pour le procureur, 'il y a des indices sérieux que ce mouvement a incité à la violence à travers ses messages de haine et qu'il est lié à l'organisation Etat islamique'. Belkacem exerçait une énorme influence sur ses troupes selon les déclarations de Jejoen Bontinck. Ce belge qui a 19 ans aujourd'hui et s'est converti à l'islam affirme qu'il considérait Belkacem comme son 'leader spirituel'. Accusé pour avoir passé 8 mois en Syrie. il a été 'exfiltré' par son père et s'est porté partie civile. Bontinck explique avoir été séquestré et torturé en Syrie. Son père déclare que son fils 'est à la fois suspect, victime et un témoin-clé dans cette affaire. Il récuse toute idée de peur'. Le groupe Sharia4Belgium a été crée en 2010 à Anvers par de jeunes musulmans radicalisés. Ils disent l'avoir dissout il y a deux ans mais d'anciens membres sont accusés d'avoir continué à recruter et d'être les plus grands pourvoyeurs de combattants pour le jihad en Syrie.
Vidéos à la une
A Mossoul, 15.000 chrétiens ont été contraints à l'exil. C'est la deuxième ville d'Irak qui a été prise, mardi, par les jihadistes de l'EIIL, l'Etat islamique en Irak et au Levant. Se sentant abandonnés par l'armée irakienne, qui a fui la ville, les Mossouliotes ont déserté les rues, empreintes des violences inter-religieuses. Dans la ville, les islamistes ont distribué un document instaurant les règles de la Charia, qui codifie la vie d'un musulman.
Vidéos à la une
Reportage - En Egypte, BFMTV est allé à la rencontre des femmes qui soutiennent le président destitué Mohamed Morsi. "Nous sommes pour la charia, pour l'islam et Mohamed Morsi", clament-elles.
Publicité