Vidéos A la une
BFM Politique: le face à face a opposé Alain Minc, essayiste et économiste, à Jean Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière. Retour sur la difficile mise en place du pacte de responsabilité notamment la quasi-absence d'accords signés en contrepartie des 40 milliards d'euros d'aides publiques octroyées aux entreprises. Pour Jean Claude Mailly: "Nous avons condamné le pacte de responsabilité pour deux raisons: il s'inscrit dans une logique d'austérité, et les aides devraient être ciblées si on veut avoir des contreparties des entreprises". Alain Minc estime de son côté qu'on ne peut pas "lier une aide générale à des engagements de création d'emplois".
Publicité