Vidéos A la une
Charaffe al Mouadan est mort le 24 décembre lors des frappes aériennes américaines en Syrie, selon le Pentagone. Ce Français parti faire le jihad venait de Drancy, en Seine-Saint-Denis, et aurait eu des liens avec les attentats de Paris du 13 novembre. "Lors de l'assaut, l'un des trois kamikazes parlait d'Abou Souleymane (...), le nom de combattant de Charaffe al Mouadan. Il pourrait avoir été un référent des kamikazes du Bataclan", a expliqué sur BFMTV Céline Martelet, journaliste police justice de RMC.
Vidéos A la une
Charaffe al Mouadan est mort le 24 décembre lors de frappes aériennes en Syrie. Ce Français parti faire le jihad venait de Drancy, en Seine-Saint-Denis. Il aurait eu des liens avec les attentats de Paris du 13 novembre. Sa voisine a témoigné à visage caché. "Je voyais venir des personnes avec une barbe habillés en djellaba, (en voitures) immatriculées en Belgique", a-t-elle expliqué.
Publicité