Vidéos à la une
L'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, comme les Hauts-de-France, doit se trouver un nouveau nom. "Rhin-Champagne", "Acalie" et "Nouvelle-Austrasie" ont été proposés par un comité de réflexion. "Aberrant", "étrange", "ça fait médicament", les habitants de la région n'ont pas tardé à réagir. Face au mécontentement, le "Grand-Est" a été rajouté. Les résultats du vote seront publiés le 1er avril.
Vidéos à la une
OEIL DU WEB. Les habitants de l'Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine vont devoir trancher entre trois nouvelles appellations choisies par des experts, des élus et des citoyens tirés au sort. Trois appellations qui surprennent et qui sont loin de faire l'unanimité sur le Web : "Acalie", "Nouvelle Austrasie" et "Champagne-Rhin".
Vidéos à la une
Austrasie, Acalie ou encore Rhin-Campagne, à partir de lundi, les habitants du Grand Est pourront choisir le nom de leur nouvelle région. Le Nord Pas-de Calais Picardie doit lui aussi se choisir un nouveau nom demain. Les votes des citoyens ne sont cependant que consultatifs. Ce sont les conseillers régionaux qui auront le dernier mot.
Vidéos à la une
"Alors, on peut compter sur vous ?", voici en substance le message des enfants à leurs parents à la veille du second tour des élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Pour inciter les gens à aller voter dimanche, deux petits garçons du quartier du Neuhof, à Strasbourg, et des figures du quartier appellent les adultes à aller voter. Dans ce quartier, l'abstention varie entre 50 et 80% selon les bureaux de votes. Depuis sa mise en ligne, le clip a enregistré plus de 45.000 vus.
Vidéos à la une
NEWSROOM. Invité de l'émission de LCI, pour parler des élections régionales, le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a évoqué la situation de Jean-Pierre Masseret dans le Grand-Est. Pour lui, "il est plus à plaindre qu'autre chose".
Vidéos à la une
Refusant d'obéir aux consignes nationales de retrait, la tête de liste PS en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine a annoncé mardi qu'il maintenant sa candidature. Plusieurs de ses colistiers, qui soutiennent ouvertement la droite, ont cherché, sans succès, à se rassembler pour faire tomber le candidat socialiste.
Vidéos à la une
Invité du JT de 20H sur TF1, au lendemain du premier tour des élections régionales, le Premier ministre Manuel Valls a évoqué la situation en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine où se maintient Jean-Pierre Masseret malgré la consigne de Solferino. Il lui a demandé de "ne pas s'accrocher".
Vidéos à la une
Malgré l'appel de Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, qui a demandé aux candidats socialistes de se retirer là où le PS était arrivé derrière Les Républicains, Jean-Pierre Masseret refuse tout retrait. La tête de liste PS de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine pense qu'il peut "faire reculer le FN" en s'opposant à lui.
Vidéos à la une
Au lendemain la convention Les Républicains, un sondage Odoxa pour Le Parisien Dimanche/BFM TV concernant la régionale Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne sonne comme un mauvais coup pour la droite. Florian Philippot (FN) arriverait en tête (32%) devant Philippe Richet (LR-UDI-MODEM, 30%) et Jean-Pierre Masseret (PS-PRG, 19%).
Vidéos à la une
Plein d'espoir dans l'avenir de son oenotourisme, la Champagne retient son souffle avant la décision de l'Unesco qui pourrait inscrire ce week-end ses coteaux, maisons et caves au patrimoine mondial de l'humanité dans la catégorie "Paysage culturel évolutif vivant". "On a des grandes chances d'être reconnus", a affirmé sur LCI le Docteur Michel Guillard, coordinateur de la candidature.
Vidéos à la une
Drapeaux alsaciens rouges et blancs, coiffes et costumes traditionnels ou bonnets en forme de cigogne... 1.600 personnes selon la police, 8.000 selon les organisateurs, ont manifesté samedi à Strasbourg devant le Parlement européen contre la nouvelle carte des régions votée à l'Assemblée nationale mardi dernier. La nouvelle loi prévoit de fusionner l'Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne.
Publicité