Vidéos à la une
Gilles Platret, le maire UMP de Chalon-sur-Saône, a décidé de ne plus servir de menu de substitution pour éviter la discrimination entre les enfants. "Si vous avez un menu unique vous traitez les enfants de la même façon, c'est comme ça qu'on assure l'égalité républicaine", estime-t-il. Pour certains il s'agit d'une stratégie purement politicienne. Les menus de l'école seront communiqués deux mois à l'avance afin de laisser le temps aux parents concernés de se retourner.
Publicité