Vidéos à la une
Et si le français devenait obligatoire sur les chantiers ? C'est en effet ce qu'a annoncé dans un communiqué Gilles Platret, le maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône. L'élu, qui explique défendre l'emploi local, espère ainsi lutter contre les fraudes des travailleurs détachés dans sa ville, mais pas seulement. "La mauvaise maîtrise du Français surexpose les personnels des chantiers à des dangers permanents. Le casque ne suffit pas et nombreux sont les entrepreneurs à le reconnaître. Le président de la fédération du BTP de Saône-et-Loire lui-même m'en a témoigné sa reconnaissance et admet qu'en embauchant des salariés détachés, qui de surcroît parlent plusieurs langues, personne ne se comprend", a confié l'élu à Metronews. Une mesure qui risque une nouvelle fois de faire grand bruit. L'opposition dénonce déjà un discours de préférence nationale. Chalon-sur-Saône ne serait pas la première ville à imposer le français sur les chantiers publics, la ville d'Angoulême avait déjà pris de telles dispositions. Gilles Platret avait déjà provoqué un tollé en supprimant les menus sans porc des cantines scolaires de Chalon-sur-Saône au nom du "principe de laïcité".
Vidéos à la une
La fin du menu de substitution au porc dans les cantines scolaires de Chalon-sur-Saône a été définitivement entérinée mardi soir par le conseil municipal. Selon le maire de la commune Gilles Platret, il remettait en cause le principe de laïcité dans les écoles. Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir, alors que d'autres villes pourraient suivre la même voie.
Vidéos à la une
Invité de BFMTV ce jeudi, Karim Achoui est revenu sur la volonté de la mairie de Chalon-sur-Saône de supprimer les menus de substitution au porc dans les cantines de la ville. L'avocat, fondateur de la Ligue de défense judiciaire des musulmans, avait intenté un recours en référé contre cette décision, recours rejeté ce jeudi par la justice. "J'ai bien compris que derrière la volonté du maire, il y avait une volonté politique de radicalisation, de confusion dans l'esprit. Nous sommes dans une instrumentalisation de cette laïcité", a estimé l'avocat franco-algérien. "La laïcité, c'est respecter les religions de chacun", a-t-il jugé.
Vidéos à la une
Le recours contre la suppression du menu sans porc dans les cantines de Chalon-sur-Saône a été rejeté jeudi par le tribunal administratif de Dijon. Nicolas Gardères, avocat de la Ligue de défense judiciaire des musulmans, a estimé que ce n'était "pas une grosse surprise".
Vidéos à la une
Le tribunal administratif de Dijon a rejeté jeudi un référé contre la fin des menus de substitution au porc à Chalon-sur-Saône, estimant qu'il n'y avait pas urgence à statuer car les premiers effets de cette décision ne devraient pas être ressentis avant la mi-octobre.
Société
Le recours contre la suppression du menu sans porc dans les cantines de Chalon-sur-Saône a été rejeté.
Société
Le tribunal administratif de Dijon doit examiner aujourd’hui la décision de la mairie de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) concernant la fin des menus de substitution dans les cantines.
Vidéos à la une
L'homme de 56 ans, marié et père de deux enfants a été arrêté dans les Landes et confondu par son ADN. Le procureur de Chalon-sur-Saône a indiqué que le suspect avait reconnu les faits au cours de sa garde à vue.
Publicité