Vidéos Argent/Bourse
Philippe Martinez a laissé entendre dimanche soir sur BFMTV qu'il n'exigeait plus le retrait de la loi Travail. Malgré ce signe d'ouverture, le mouvement de contestation autour de ce texte n'est pas prêt de faiblir. Le leader cégétiste doit s'engager dans un très complexe jeu d'équilibre interne pour tenter de mettre au même diapason les "intransigeants" et les "conciliants" de la CGT. - Le regard de Pierre-Henri de Menthon, directeur adjoint de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du mardi 31 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos A la une
La CGT-RATP a illustré d'une bombe son tract appelant à une grève illimitée dans les transports publics dès le 2 juin. Interrogé sur ce choix d'une nouvelle affiche provocatrice, Philippe Martinez, le secrétaire général du syndicat a refusé "la polémique", ce mardi sur BFMTV et RMC. "La situation est explosive, c'est une façon de l'illustrer", a-t-il expliqué, faisant valoir que quand le gouvernement parlait "de séquestration du pays", personne ne faisait "l'amalgame avec les attentats".
Publicité