Société
"Je suis contente de retrouver le sol français, même si le sol centrafricain est aussi un peu ma patrie", a déclaré Claudia Priest, l’humanitaire française enlevée pendant 5 jours en Centrafique, à son arrivée en France dimanche.
Publicité