Publicité
Moyenne: 5(3 votes)

Prénom: 

Michel

Nom de famille: 

Serrault

Âge: 

89 ans (14/01/1928)

Nationalité: 

Français

Métier: 

Acteur

Signe astrologique: 

Capricorne

Sexe: 

Homme

Biographie de Michel Serrault

Michel Serrault est né le 14 janvier 1928. Après avoir étudié deux ans à l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, il tente le Conservatoire mais sans succès. Loin de s’avouer vaincu, il monte sur les planches, où il commence avec des classiques du théâtre, avant de s’attaquer à la comédie pure et dure. En 1952, il rencontre Jean Poiret, et de leur amitié naît aussi une jolie complicité professionnelle.

Michel Serrault fait ses débuts au cinéma en 1954 avec Ah ! les belles bacchantes puis dans Les Diaboliques l’année suivante, mais consacre la grande  majorité des années 60 au théâtre, avec des pièces comme Monsieur Dodd, Gugusse, Le vison voyageur ou encore Le tombeur. Si on le voit quand même dans quelques comédies, Le Combinard ou Bon week-end, c’est surtout à partir des années 70 que sa carrière cinématographique va prendre de l’ampleur.

En 1972, il tourne Le Viager sous la direction de Pierre Tchernia, puis Moi, y en a vouloir des sous, L’Ibis rouge, Préparez vos mouchoirs, L’argent des autres ou Buffet froid. Mais il n’en oublie pas non plus sa carrière au théâtre, grâce à laquelle il accède vraiment à la notoriété. En 1973, Michel Serrault interprète La cage aux folles. Le succès est tel qu’il sera Albin durant cinq ans sur scène, puis au cinéma où la pièce est adaptée, une prestation qui lui vaut le César du meilleur acteur en 1979.

A partir des années 80, Michel Serrault va alterner les rôles de méchants et les comédies. Mortelle randonnée, Le bon plaisir, A mort l’arbitre, Les rois du gag, On ne meurt que deux fois, Bonjour l’angoisse, Ne réveillez pas un flic qui dort… L’acteur enchaine autant de succès durant la décennie suivante. En 1995, il remporte un troisième César pour Nelly et Monsieur Arnaud (après un second en 1981 pour Garde à vue), puis tourne Le Bonheur est dans le pré, Assassin(s) ou encore Les enfants du marais.

Tout aussi présent dans les années 2000, on le voit notamment dans Une hirondelle a fait le printemps, Belphégor, 24 heures de la vie d’une femme, Le Papillon, Ambert est méchant ou encore Les Enfants du pays. Michel Serrault tourne aussi pour la télévision, L’Affaire Dominici ou Monsieur Léon. Antonio Vivaldi, un prince à Venise sera son dernier film. Michel Serrault décède le 29 juillet 2007.