Vidéos A la une
Après le lion Cecil, une deuxième affaire de chasse illégale secoue le Zimbabwe. C'est un autre Américain, un gynécologue-obstétricien originaire de Pennsylvanie, qui est cette fois-ci dans le collimateur des responsables des Parcs nationaux. Le médecin est lui aussi accusé d'avoir tué un fauve sans autorisation. Une chasse à l'arc et aux flèches qui se serait déroulée au mois d'avril dans une zone protégée, près du parc de Hwange. Le Zimbabwe a par ailleurs réclamé vendredi l'extradition de Walter Palmer, le chasseur américain qui a tué Cecil début juillet, spécimen protégé et attraction vedette du parc de Hwange, près des célèbres chutes Victoria. Suite à cette affaire qui a provoqué une vague d'indignation mondiale, les autorités zimbabwéennes ont suspendu la chasse aux lions, aux éléphants et aux léopards dans la zone. L'utilisation d'arcs et de flèches est aussi interdite jusqu'à nouvel ordre. Un deuxième Américain accusé d'avoir chassé illégalement un lion au Zimbabwe
Vidéos A la une
Cecil, le lion star du Zimbabwe, est mort début juillet. A 13 ans, ce félin à la crinière noire était la fierté de tout un pays. L'animal aurait été attiré à l'extérieur de sa réserve et chassé pendant une quarantaine d'heures avant d'être abattu par deux braconniers. A l'origine de cette chasse illégale, un certain Walter Palmer, dentiste dans le Minnesota. Ce dernier parcourt régulièrement le monde pour chasser à l'arc, comme le prouvent ces images de poses au côté de ses trophées. Ce braconnage fait en plus de nombreuses victimes collatérales. Les six lionceaux de Cecil seront tués par le nouveau mâle dominant de la meute, qui encouragera ainsi les lionnes à se reproduire avec lui.
Publicité