Vidéos A la une
WASHINGTON - 14 nov 2014 - C'est un pont jeté entre les religions. Vendredi, la Cathédrale nationale de Washington accueillait la prière du vendredi, un marqueur de l'Islam. Par le passé, l'édifice avait déjà ouvert ses portes à des manifestations à caractère inter-religieux. Mais jamais encore, les musulmans n'avaient été invité à y conduire leur propre office, comme dans une mosquée. Un geste de fraternité entre Chrétiens et musulmans, malgré tout terni par une perturbatrice. Triés sur le volet, les invités ont poursuivi dans le recueillement. Une manifestation qui doit inciter les mosquées du pays à ouvrir leurs portes aux autres religions. C'est du moins le souhait des organisateurs de cette prière inédite.
Publicité