Vidéos à la une
Les rues de Caracas ont été le théâtre de violents affrontements samedi. Une manifestation anti-gouvernementale a mobilisé des milliers de Vénezuéliens dont la marche a été stoppée par les forces de sécurité. Ils réclamaient une fois encore le départ du président Maduro et protestaient contre les 15 d'inéligibilité imposés à son principal opposant, Henrique Capriles. 'Le Venezuela est entré en résistance, a déclaré ce dernier. Nous sommes dans une nouvelle étape, celle de la résistance à la dictature, parce que c'est le chemin qu'ils ont choisi.' 17 personnes auraient été blessées durant ces affrontements et une cinquantaine de manifestants arrêtés. Pour le maire de la ville de Chacao, la communauté internationale doit réagir. 'Il faut un accompagnement international, explique Ramon Muchacho. Jusqu'ici, beaucoup de pays considéraient le régime vénézuélien comme démocratique, mais aujourd'hui, ils réalisent que ce qui est en cours au Venezuela, c'était une terrible crise humanitaire.' L'opposition appelle a maintenir la pression. D'autres manifestations sont prévues ce lundi et le 19 avril. Le #Venezuela à nouveau dans la rue contre le gouvernement https://t.co/Ap6s3ThRKd- JBB (@Jambbat) 9 avril 2017
Vidéos à la une
Nouvelle manifestation contre le président vénézuélien Nicolas Maduro Le président est de plus en plus impopulaire face à la dramatique crise économique que traverse le pays. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Caracas pour montrer leur colère et soutenir un des leaders de l'Opposition Henrique Capriles. Le principal rival de Maduro vient de se voir infliger 'une sanction d'inéligibilité pour des mandats publics pour une période de 15 ans'. Henrique Capriles, s'exprimant devant la foule de manifestants, a déclaré : 'cette sanction n'aura jamais d'effet, c'est simplement pour nous démoraliser, pour briser l'espoir des gens. C'est pour m'empêcher d'être candidat ou d'être président' a-t-il ajouté. 'Mais il ne s'agit pas d'une candidature. Il s'agit du Venezuela. Et nous allons nous battre pour changer notre pays' a-t-il affirmé. Heurts entre polices et manifestants Des heurts ont éclaté avec la police qui a tenté de contenir les manifestants usant de gaz lacrymogènes, de canons à eau et de balles en caoutchouc. Certains d'entre eux, le visage couvert, ont répliqué en lançant des pierres et en attaquant des véhicules des forces de l'ordre à mains nues. National Guard in #Venezuela is using GAS LACRYMOGEN ROSY (Bencilo Bromide)Toxic and forbidden in the world ... pic.twitter.com/ljle2dT83g- EMANUEL DEL VECCHIO (@ruedaveloz) April 8, 2017 Avec agences
Vidéos à la une
C'est un nouveau rebondissement dans l'interminable crise politique que traverse le Venezuela. Le principal opposant au président Nicolas Maduro vient d'être déclaré inéligible pour les 15 prochaines années. Enrique Capriles, qui gouverne l'Etat de Miranda, se voit donc écarté de la présidentielle de 2018. Pour lui, seule la pression de la rue pourra faire plier le président et les institutions sous sa coupe. 'Il y a plus de raisons qu'il n'en faut pour se mobiliser, a-t-il clamé devant ses partisans. Cette inéligibilité qui m'a été imposée en est une de plus, plus forte encore, pour descendre demain dans les rues du Venezuela !' Le président chaviste n'entend rien lâcher. La Cour suprême - qui lui est proche - a bien tenté de s'arroger les pouvoirs du parlement mais elle a échoué sous la pression internationale. De plus en plus contesté, Nicolas Maduro se maintient à la tête d'un pays économiquement laminé. L'inflation y est devenue incontrôlable et la pénurie touche 68% des produits de base.
Vidéos Argent/Bourse
Le Venezuela semble au bord de l'explosion. Le Parlement de Caracas débat ce mardi du décret publié lundi 16 mai, en vertu duquel le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a décidé d'accroître ses prérogatives en matière de sécurité et de distribution alimentaire et énergétique. Ce décret prolonge aussi les 60 jours l'état d'exception en vigueur dans les états frontaliers du pays depuis l'été 2015. Une décision que l'opposition appelle à ne pas respecter. Une nouvelle manifestation est d'ailleurs prévue ce mercredi 18 mai pour réclamer un référendum en vue de destituer Nicolas Maduro. Le Venezuela bascule-t-il dans la dictature ? - Avec: Alfredo Valladão, professeur à Sciences-Po Paris. - Les Décodeurs de l'éco, du mardi 17 mai 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos à la une
À Caracas au Venezuela, 11 personnes sont assassinées tous les jours. Comment les habitants de cette ville supportent-ils la violence au quotidien ?
Vidéos à la une
CARACAS - 19 fév 2015 - Le maire de Caracas et figure de l'opposition vénézuélienne a été arrêté jeudi par les services de renseignement. Ces images de vidéo-surveillance montrent Antonio Ledezma, emmené sans ménagement par des hommes lourdement armés. A l'extérieur, son épouse donne immédiatement l'alerte. En signe de soutien mais aussi pour marquer leur inquiétude, des habitants de Caracas descendent dans la rue, encadrés par les forces de police. Antonio Ledezma est accusé par Nicolas Maduro, le président du Venezuela d'avoir fomenté un coup d'État le 13 février, avec l'aide des États-Unis. Accusations sans fondement a répliqué Washington. Élu sur le fil en avril 2013 après le décès d'Hugo Chavez, Nicolas Maduro fait face à une grogne sociale et politique sur fond de crise économique accentuée par la chute des cours du pétrole.
Vidéos à la une
L'oeuvre originale de 'L'Odalisque au pantalon rouge', tableau d'Henri Matisse a été remise ce lundi aux autorités vénézuéliennes. Elle avait été retrouvée en 2012 aux Etats-Unis après une disparition de plus de 10 ans du musée d'Art contemporain de Caracas. C'est en 2003 que l'établissement s'était rendu compte que l'oeuvre avait été dérobée et remplacée par une copie.
Vidéos à la une
Mercredi, des centaines de tentes remplies de jeunes manifestants parsemaient le périmètre du bureau de l'ONU à Caracas, à la suite de...
Vidéos à la une
Au Venezuela, des incidents isolés mais violents ont encore eu lieu samedi 8 mars, alors que de petits groupes de manifestants anti-gouvernementaux ont affronté la police. Les partisans de...
Vidéos à la une
Au Venezuela, les étudiants continuent leur bras de fer avec le gouvernement. Ce vendredi soir, certains ont brièvement bloqué une autoroute de l’est de la capitale Caracas. Depuis dix jours,...
Vidéos à la une
Trois personnes ont été tuées dans les affrontements en marge de manifestations anti-gouvernementales au Venezuela. Des milliers d‘étudiants et de militants de l’opposition étaient descendus...
Vidéos à la une
300 artistes venus de différents pays se sont rassemblés à l’Expo de tatouage du Venezuela. Tatouage, mais aussi piercing et autres modifications corporelles étaient à l’honneur durant les...
Publicité