Vidéos Alaune
Les commerçants calaisiens manifestaient ce lundi à Paris pour que le Calaisis, zone où transitent les migrants, soit considéré comme étant "en état de catastrophe économique". La maire Les Républicains de Calais Natacha Bouchart a déclaré qu'"il y a bien un plan d'urgence qui est mis en place dès demain". "Il y a possibilité pour les commerçants de transmettre leurs dossiers pour qu'ils puissent être étudiés, pour avoir des accompagnements et des reculs par rapport aux cotisations qu'ils avaient à verser", a-t-elle expliqué, ajoutant que "tous ces dossiers vont être traités dans l'urgence, dans 15 jours une réunion sera prévue pour faire le point sur l'étude des premiers dossiers". "Il faut derrière qu'il y ait des moyens humains pour accompagner les commerçants de façon plus forte", a-t-elle conclu.
Vidéos Alaune
Plusieurs centaines d'habitants de Calais se sont rassemblés lundi à Paris, à proximité du ministère de l'Economie, avant d'être reçus à l'Elysée, pour demander que le Calaisis, par où transitent des centaines de migrants, soit reconnu "en état de catastrophe économique exceptionnelle". "Nous avons été écouté", s'est félicité Antoine Ravisse, le président du grand rassemblement du Calaisis, à l'issue de cette réunion.
Publicité