Vidéos à la une
Dans le sud-ouest de la France, un parfum de Vietnam plane toujours sur ce petit village agricole, et plus particulièrement au Cafi (centre d'accueil des français d'Indochine), un ancien camp de l'armée française comprenant 26 baraquements : c'est ici que se sont installés en 56 plus de 1000 rapatriés d'Indochine. Un village dans le village, avec ses épiceries vendant des produits du pays, sa pagode, son autel des ancêtres.. Les descendants tentent aujourd'hui de sauver cette mémoire. Une poignée de personnes vit encore dans des logements insalubres, et en passe d'être rasés. Mais pour certains résidents, âgés, le déménagement prochain est vécu comme un nouveau déracinement.
Publicité