Société
Un détail lié à la balle tirée sur l’animal remet en cause les assertions de Jean-Michel Fauvergue, le patron du RAID qui a coordonné l’assaut.
Société
La Brigade de recherche et d'intervention, l'unité d'élite de la police, a un nouveau véhicule dernier cri. Découvrez les caractéristiques hors-normes de Titus, capable de résister à des attaques nucléaires, radiologiques ou encore chimiques.
Vidéos A la une
Les agents de la police aux frontières des aéroports parisiens effectuent ce vendredi une "grève du zèle". Ils contournent l'interdiction de faire grève en prenant plus de temps pour contrôler les papiers d'identité et bagages des voyageurs, ce qui entraîne d'importants ralentissements. L'opération vise à défendre les avantages sociaux dont sont exclus certains agents des forces de l'ordre, comme l'explique le porte-parole de SGP Police-FO Luc Poignant au micro de BFMTV.
Vidéos A la une
Les enquêteurs travaillent toujours dans l'appartement de Saint- Denis, dans lequel a eu lieu l'intervention du Raid contre trois terroristes. Pour le moment, aucune kalachnikov ni aucune arme automatique n'ont été retrouvées, alors que de nombreux tirs ont été échangés entre les terroristes et les hommes du Raid et de la BRI. Il reste toutefois une benne de gravats à inspecter. À ce stade, les enquêteurs ont déjà retrouvé dans l'appartement une arme de poing, un neuf millimètre, une ceinture d'explosifs et des fragments de grenades. Le Raid a de son côté fourni tout son matériel d'intervention à la police judiciaire pour qu'elle puisse déterminer la nature des armes utilisées par les terroristes dans l'assaut.
Société
Les unités d’élite de la police ou de la gendarmerie ont été mobilisées suite aux attentats survenus à Paris et dans l'assaut à Saint-Denis. Voici la différence entre les trois grandes brigades.
Vidéos A la une
Mercredi, la police a neutralisé une nouvelle équipe de jihadistes, cachée dans un appartement de Saint-Denis. Huit personnes ont été interpellées et au moins deux autres sont mortes durant l'opération. Plus d'une centaine d'hommes de la BRI et du Raid ont participé à l'assaut. 5.000 munitions ont été tirées pendant l'intervention, du jamais vu pour une opération de police en France. Les terroristes étaient déterminés et lourdement armés, l'un d'eux, une femme, s'est faite exploser au début de l'intervention. Les spécialistes ont évoqué une véritable scène de guerre.
Société
Le procureur de la République a déclaré mercredi qu’au moins "5 000 munitions" avaient été tirées par les forces de l’ordre durant cette opération qui a blessé 5 policiers du RAID.
Vidéos A la une
Aux premières loges lors de l'assaut mené par la police ce mercredi matin, cet habitant de Saint-Denis se souviendra encore longtemps de ce réveil très matinal. Il lui a fallu peu de temps pour comprendre ce qui se déroulait devant ses yeux. Comme lui, tous les riverains sont restés cloîtrés chez eux jusqu'en début d'après-midi, évitant toute victime collatérale de cette scène de guerre en pleine ville.
Société
Ce lundi matin, la Brigade de recherche et d’intervention a mené une opération de grande ampleur pour appréhender un homme qui semblait détenir des armes à feu.
Vidéos A la une
La Brigade de recherche et d'intervention, l'une des plus prestigieuses unités d'élite de la police nationale, a fêté ce mardi ses cinquante ans. L'année a été marquée par une affaire de viol présumé dans les locaux de l'antigang parisien, et l'assaut de l'Hyper Cacher en janvier lors des attentats de Paris. Pour la première fois, la BRI défilera cette année le 14 juillet sur les Champs-Elysées. "C'est une reconnaissance. On est vraiment heureux qu'une volonté politique mette à l'honneur les forces de la police", a indiqué Georges Salinas, adjoint au directeur de la BRI.
Vidéos A la une
Deux des quatre policiers accusés du viol d'une jeune touriste canadienne au si ge de la Police Judiciaire ont été mis en examen cette nuit. Un troisi me est placé sous le statut de témoin...
Publicité