Vidéos Argent/Bourse
L'onde de choc du Brexit a traversé l'Atlantique pour peser sur la tendance à Wall Street. Le Dow Jones a ouvert en repli de 1,13%. Il perdait le double quelques minutes plus tard. L'indice élargi, le S&P500, en baisse de 2,5% à la cloche, a lui signé sa pire ouverture depuis 1986. Quant au Nasdaq, l'indice des valeurs technologiques, il a commencé la séance en baisse de 3,8% avant de réduire ses pertes. L'ampleur du mouvement de vente est toutefois limitée par rapport aux bourses européennes par le fait que le Brexit pourrait inciter la Réserve fédérale américaine à reporter une nouvelle hausse de ses taux d'intérêt.
Vidéos A la une
Vendredi noir sur les autres places européennes également. A Paris, le Cac40 dévissait de près de 9% à la mi-séance, tandis que le Dax cédait plus de 7%. Plus affectée encore, la bourse de Madrid chutait de plus de 11%, celle d'Athènes, de près de 14%. Milan quant à elle décrochait de plus de 10%. Comme à Londres, le secteur financier - banques et les assurances - était le plus attaqué, mais la quasi totalité des valeurs buvaient la tasse. Après avoir atteint la veille un plus haut en six semaines contre le billet vert à 1 dollar 14, l'euro évoluait autour d'1 dollar 10, en baisse de 2,8%.
Vidéos A la une
La Chine a fait vaciller la planète finance ce lundi, première séance de l'année. A Wall Street, l'indice Dow Jones a enregistré son plus fort recul à l'ouverture depuis 1932 en abandonnant d'entrée de jeu 450 points. A l'origine de ce mouvement de panique : la débâcle sur les bourses chinoises et leur fermeture, après la publication d'indicateurs économiques décevants. En Europe, toutes les places ont vu rouge. Composé de nombreuses valeurs exportatrices, le Dax allemand, a payé le plus lourd tribut, clôturant en baisse de 4,28 %. ' On s'attendait à une hausse modeste de la production manufacturière chinoise en décembre et en fait, elle a fortement reculé. Cela a ravivé les peurs qui ont hanté les cotations l'année dernière, à savoir que le ralentissement de l'économie chinoise pourrait être sur le point de s'accentuer, ce qui pèse bien sûr sur tous les secteurs exposés à la Chine,' explique Jasper Lawler, analyste de marché chez CMC Markets. Dans ce contexte, les investisseurs redoutent la levée prochaine par Pékin de l'interdiction faite aux actionnaires possédant plus de 5 % dans une entreprise cotée de vendre des actions. C'est cette mesure qui avait permis d'enrayer la chute des bourses chinoises cet été.
Vidéos A la une
Les bourses asiatiques sont revigorées par la décision très attendue de la Réserve fédérale américaine de relever ses taux directeurs. La Bourse de Shanghai a ouvert en nette hausse, l'indice composite shanghaïen grimpait de 0,50% ou 17,44 points, à 3.533,63 points. De son côté, la Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine, montait de 0,62% à 2.294,20 points. Même élan pour la Bourse de Hong Kong.L'indice composite Hang Seng gagnait 0,64% à 21.841,09 points. Dopé par le regain du dollar et la hausse de Wall Street, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo bondissait lui de 2,35% à 19.497,19 points.
Vidéos A la une
Les tensions géopolitiques entre la Turquie et la Russie ont fait souffler un vent de panique sur les bourses d'Istanbul et de Moscou ce mardi. Les investisseurs se sont débarrassés de leurs actifs en livres turques comme en roubles. L'indice turc de référence a terminé la séance en baisse de 4,39 %, tandis qu'à Moscou, le RTS, pourtant coté en dollars, abandonnait 3,34 % à la clôture. Un plongeon entraîné par Gazprom, poids-lourd de l'indice, qui dépend de la Turquie pour 17 % de ses exportations de gaz naturel en dehors de la Communauté des Etats Indépendants. Déjà fragilisées par le risque terroriste, les places européennes se sont laissé entraîner dans cette spirale pessimiste : à Paris, le Cac40 a clôturé en baisse de 1,4 %, idem pour le Dax à Francfort. Londres a mieux résisté avec un FTSEE 100 en baisse de 0,45 %.
Vidéos A la une
30,6 millions de dollars, soit plus de 22,5 millions d’euros. Voilà le prix déboursé dans une vente aux enchères à Hong Kong pour acquérir un diamant blanc de 118,28 carats. Taillé en oeuf,...
Publicité