Vincent Bolloré a indiqué dans un entretien dans le quotidien La Croix qu'il souhaitait posséder une deuxième chaîne de télévision numérique terrestre (TNT) et qu'il est prêt à investir dans un quotidien payant, existant ou à créer.

Vincent Bolloré veut investir dans la presse payante

Vincent Bolloré semble vouloir mettre les bouchées doubles dans le secteur des medias. Alors que l''intersyndicale de l'Associated Press (AP) a adressé vendredi une lettre ouverte à Bertrand Eveno lui demandant de retirer son projet de reprise du service français d'AP, en partenariat avec le groupe Bolloré, Vincent Bolloré a indiqué dans un entretien dans le quotidien La Croix qu'il souhaitait posséder une deuxième chaîne de télévision numérique terrestre (TNT) et qu'il est prêt à investir dans un quotidien payant, existant ou à créer.

Si une chaîne du service public était mise en vente, le groupe Bolloré ne serait "absolument pas" intéressé car "cela serait trop cher pour mon groupe", a-t-il déclaré. Ceci très certainement pour couper court à toute éventuelle insinuation tentant d'affirmer que Nicolas Sarkozy souhaiterait faire place nette à France 3... pour satisfaire ses "amitiés".

Publicité
"Je préfère miser sur la TNT" précise au contraire Vincent Bolloré. "Nous avons l'ambition de créer une deuxième chaîne. Tout est calé: le concept et les moyens. Il ne manque plus que l'attribution d'un canal par le CSA. Si des groupes comme celui de TF1 ou M6 ont déjà obtenu plusieurs canaux sur la TNT, il n'y a pas de raison qu'on nous en refuse un deuxième", a ajouté l'homme au yacht désormais célèbre.
Publicité