Steve Ballmer, le patron de Microsoft, donne trois semaines à Yahoo! pour accepter la fusion. Sinon, il négociera directement avec les actionnaires du portail.

Microsoft met la pression sur Yahoo!

C'est un véritable ultimatum. Dans une lettre adressée au conseil d'administration de Yahoo!, le P-DG de Microsoft menace de "dialoguer directement" avec les actionnaires du portail si aucun accord de fusion n'est conclu dans les trois semaines à venir. Menaçant, Steve Ballmer prévient qu'un tel scénario impliquerait "une bataille de procuration pour l'élection d'un nouveau conseil d'administration pour Yahoo! ".

Steve Ballmer part du principe que la situation n'a guère évolué depuis l'offre initiale de rachat annoncée le 1er février. A l'époque, Microsoft proposait 31 dollars par action Yahoo!, valorisant le portail à 44,6 milliards de dollars.

Publicité
Cette offre arrivera à son terme le 26 avril, une échéance avant laquelle Steve Ballmer aimerait boucler le dossier. Il invoque la dégradation du marché du capital investissement et des conditions économiques internationales pour justifier son impatience.
Publicité