L'indépendance du Monde vacille. Le président du directoire du quotidien du soir, Pierre Jeantet a démissionné. Une aubaine pour Arnaud Lagardère ?

Arnaud Lagardère, futur maître du Monde ?

L'indépendance du Monde vacille. Le président du directoire du quotidien du soir, Pierre Jeantet a démissionné vendredi dernier, un départ qui prendra effet au plus tard le 15 janvier. Il a été imité par son second, Bruno Patino, alors qu'Eric Fottorino est quant à lui revenu sur sa décision de quitter le groupe, assurant ne pas vouloir « ajouter la crise à la crise ». Pierre Jeantet a invoqué des « divergences de fonds sur les politiques qu'il convient d'adopter » pour le groupe. Sous-entendu, il estime ne plus avoir la main pour recapitaliser Le Monde et le gérer malgré le projet de recapitalisation du groupe (75 millions d'euros en ORA). Cette opération pourrait bien être une aubaine pour Arnaud Lagardère.

C'est le site Internet du quotidien Marianne qui évoque l'affaire. Quels en sont les grandes lignes ? Associé au groupe Prisa (propriétaire des quotidiens espagnols El Pais, Cinco Dias et As notamment), le « frère » de Nicolas Sarkozy, qui a fait de la Toile son cheval de bataille, pourrait en effet renforcer sa participation dans la holding Le Monde SA, actuellement contrôlée (à 51%) par Le Monde Partenaires Associés (LMPA).

Publicité
Le patron de Lagardère SCA reprendrait les activités du Monde Interactif, dont il détient actuellement 34%. En ajoutant La Stampa, troisième actionnaire du groupe, celui-ci se verrait dessiner un nouveau schéma de fonctionnement. Donc de gouvernance.
Publicité