International
Le royaume saoudien a publié mardi une offre d’emploi pour recruter huit bourreaux afin d’exécuter les condamnés à mort.
Vidéos A la une
Interrogé par BFMTV, Matthieu, un ami d'enfance de Maxime Hauchard, un jeune français identifié comme l'un des bourreaux de Daesh, a expliqué que le jeune homme était un "garçon très calme, très discret, poli et bien élevé". "C'était quelqu'un de faible je pense et très influençable. Il s'est fait influencé malheureusement, par une organisation pas fréquentable. Il a basculé, il n'y a pas de gourou derrière. Il regardait des vidéos de propagande sur Internet. Au début, il regardait des vidéos comment prier, ce qu'il fallait faire et ne pas faire puis au fil des années, il est tombé sur ces vidéo", ajoute le jeune homme.
Société
Une vidéo montrant la décapitation de 18 soldats syriens et d’un Américain a été diffusée par Daesh le weekend dernier. Un Français aurait participé à l'exécution.
Publicité