Société
L'ancien urgentiste, condamné à deux ans de prison avec sursis samedi dernier, a été retrouvé entre la vie et la mort après une tentative de suicide. 
Société
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison a été condamné samedi à deux ans de prison avec sursis. Il était jugé pour l’empoisonnement de 7 patients en fin de vie.  
Vidéos à la une
Le docteur Nicolas Bonnemaison, poursuivi pour avoir empoisonné sept patients en fin de vie sans l'accord de leurs proches, a été acquitté par la Cour d'assises des Pyrénées ce mercredi. Cette annonce intervient au lendemain de la demande de la Cour européenne des droits de l'Homme de maintenir en vie Vincent Lambert, un tétraplégique en état végétatif. A l'issue de ce verdict, le gouvernement est pressé d'agir pour faire évoluer la loi sur l'euthanasie.
Vidéos à la une
Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières et Médecins du monde, ancien ministre de la Santé, répond aux questions de Ruth Elkrief sur l'affaire "Bonnemaison". Le docteur Bonnemaison a été accusé d'avoir empoisonner sept malades en fin de vie. Son procès relance alors le débat sur l'euthanasie et la loi Leonetti.
Publicité